15 septembre 2022
Le CPE Les Jardins d’Honorine achète un terrain
Par: Sarah-Eve Charland
À l’automne 2023, un nouveau CPE devrait ouvrir ses portes sur l’avenue Bois à Saint-Hyacinthe. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

À l’automne 2023, un nouveau CPE devrait ouvrir ses portes sur l’avenue Bois à Saint-Hyacinthe. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Après avoir eu les autorisations de différents paliers gouvernementaux, le Centre de la petite enfance (CPE) Les Jardins d’Honorine a pu acheter un terrain sur l’avenue Bois afin d’y construire une nouvelle installation de 55 places pour les familles de travailleurs de la santé.

La transaction a été conclue le 14 juillet. Le CPE a acquis un terrain qui appartenait à Noël Lussier au montant de 335 000 $. Selon M. Lussier, le terrain est vacant depuis la démolition d’une maison en location qui avait été laissée en mauvais état après le départ d’un locataire.

La directrice générale du CPE, Heidi Würtele, souligne que ce terrain situé à proximité de l’Hôpital Honoré-Mercier représentait une belle option. « La réalité, c’était qu’il y avait très peu de terrains disponibles à Saint-Hyacinthe pour la construction d’une nouvelle installation. L’achat d’un bâtiment n’était pas conforme à nos besoins et cela représentait des prix exorbitants. [Cette acquisition], c’est une bonne nouvelle. »

Maintenant que les autorisations autant au niveau municipal que provincial ont été accordées, le CPE se lancera sous peu dans la préparation des plans et devis. La directrice générale espère inaugurer le nouveau point de service à l’automne 2023.

Le CPE Les Jardins d’Honorine a ouvert ses portes en 1995, tout d’abord sur la rue Gauthier, afin d’offrir un milieu de garde aux travailleurs du centre hospitalier. Actuellement, on y accueille 60 enfants. En 2006, le CPE a ouvert un deuxième point de service sur la rue Monette où on trouve 53 places. C’est à quelques pas de cette installation que la nouvelle construction verra le jour. Les trois installations priorisent et prioriseront les enfants de travailleurs de la santé. Selon Mme Würtele, des centaines d’enfants se trouvent sur une liste d’attente.

« Depuis la pandémie, on a énormément de travailleurs du réseau de la santé qui ont perdu leur milieu de garde pour toutes sortes de raison. On a beaucoup de personnes qui attendent sur une liste d’attente. Ça démontre que le projet est plus pertinent que jamais. On voulait desservir cette clientèle-là qui est pas mal essentielle pour la société québécoise. Si on passe à travers cette liste-là, on appelle les personnes en attente sur La Place 0-5. C’est sûr qu’on ne laisse pas de place libre », poursuit-elle.

Ce projet a été déposé en décembre 2020 auprès du ministère de la Famille. En août 2021, le gouvernement du Québec avait annoncé 139 nouvelles places en garderie dans la circonscription de Saint-Hyacinthe, dont 55 pour le CPE Les Jardins d’Honorine. On ne connaît pas encore le montant des investissements du gouvernement du Québec, mais le tout devrait se préciser pendant la préparation des plans.

image