1 février 2024 - 03:00
Hockey
Le Festival M7 de Saint-Hyacinthe, pour faire rêver les tout-petits
Par: Maxime Prévost Durand
Le comité organisateur du Festival M7 de Saint-Hyacinthe, piloté par Christiane Lussier. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le comité organisateur du Festival M7 de Saint-Hyacinthe, piloté par Christiane Lussier. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La mascotte du tournoi, Rookie, est prête à reprendre du service pour le plaisir des petits hockeyeurs. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La mascotte du tournoi, Rookie, est prête à reprendre du service pour le plaisir des petits hockeyeurs. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le Festival M7 de Saint-Hyacinthe, un rendez-vous devenu incontournable pour les hockeyeurs qui donnent leurs premiers coups de patin, sera de retour pour une 11e édition les 10 et 11 février au Stade L.-P.-Gaucher. Le mandat du comité organisateur reste le même : faire rêver les tout-petits.

Pour l’occasion, une nouvelle collaboration avec les Gaulois de Saint-Hyacinthe marquera cette édition. Par le biais d’un tirage, le club de hockey M18 AAA permettra à l’une des équipes participantes au tournoi de visiter son vestiaire, en plus d’offrir aux joueurs de cette équipe chanceuse des billets pour assister à un de ses matchs. Des joueurs des Gaulois seront également à l’aréna durant la fin de semaine pour accompagner les jeunes hockeyeurs.

« C’était un rêve qu’on avait d’impliquer une équipe élite au tournoi, mais ça ne s’était jamais présenté jusqu’à maintenant, souligne la responsable des communications et des protocoles du Festival M7, Sylvie Carbonneau. Ça va être quelque chose de voir nos petits joueurs qui vont voir ces grands joueurs. C’est une belle fleur que les Gaulois nous font. »

Pas moins de 48 équipes, provenant principalement de la Montérégie, seront à l’œuvre durant les deux jours du festival, ce qui représente près de 600 joueurs âgés de 4 à 6 ans. Chaque équipe disputera deux matchs et recevra une médaille au terme de sa participation.

Après avoir accueilli sa toute première équipe entièrement féminine l’an dernier, le Festival M7 de Saint-Hyacinthe en comptera deux cette année, soit les Pumas du Roussillon et les Sphynx du Richelieu.

« On va aussi avoir des équipes de Sorel, de Cowansville, de Delson et de La Prairie cette année. C’est la première fois que des équipes de ces villes vont venir participer à notre tournoi. C’est le fun parce que notre réputation continue de s’étendre », se réjouit la présidente du Festival M7 de Saint-Hyacinthe, Christiane Lussier, qui organise ce tournoi avec son équipe depuis la toute première édition.

Lors du point de presse annonçant les grandes lignes de cette 11e édition, le maire de Saint-Hyacinthe, André Beauregard, a d’ailleurs souligné la qualité de l’accueil, le dynamisme, la passion et le dévouement des bénévoles qui font du tournoi un succès année après année.

La mascotte du Festival M7 de Saint-Hyacinthe, Rookie, sera à nouveau présente tout au long de la fin de semaine dans les estrades du Stade L.-P.-Gaucher. Des princesses animeront également les festivités.

Les matchs débuteront chaque jour à 8 h et se termineront vers 18 h. L’entrée est gratuite.

Au fil des ans, le Festival M7 de Saint-Hyacinthe – anciennement appelé le Festi-MAHG – a remis près de 300 000 $ à l’Association de hockey mineur de Saint-Hyacinthe grâce aux profits générés par le tournoi. Ce montant permet notamment de contribuer à limiter la hausse des coûts d’inscription au hockey dans la région.

image