23 février 2023 - 07:00
Le Mérite technologique agroalimentaire remis à Yves Barré
Par: Le Courrier
Vincent Giasson, T.P. président de l’ATA, Yves Barré, T.P. recevant le Mérite technologique agroalimentaire 2023, et Aisha Issa, directrice générale de l’ITAQ. Photo gracieuseté

Vincent Giasson, T.P. président de l’ATA, Yves Barré, T.P. recevant le Mérite technologique agroalimentaire 2023, et Aisha Issa, directrice générale de l’ITAQ. Photo gracieuseté

Le Mérite technologique agroalimentaire 2023 a été décerné au technologue professionnel et producteur de Saint-Damase Yves Barré. M. Barré est l’ex-directeur des ventes chez William Houde à Saint-Hyacinthe et il a été diplômé de l’Institut de technologie agroalimentaire (ITA), campus de Saint-Hyacinthe, en 1980.

Cet honneur lui a été accordé le 18 janvier à l’occasion du 23e déjeuner-conférence de l’Association des technologues en agroalimentaire (ATA) qui se déroulait au Centre BMO en marge du Salon de l’agriculture.

Remis chaque année par l’ATA, le Mérite technologique agroalimentaire vise à rendre hommage à un technologue qui, par son travail et par ses réalisations, a contribué au développement du secteur agroalimentaire, à la promotion de la profession de technologue et, de façon générale, au progrès de la société québécoise.

Un parcours innovant

La carrière de producteur de M. Barré a été marquée par l’innovation. En 1982, il a introduit la culture de l’artichaut sur la ferme achetée de son père et a inventé des techniques de production adaptées à notre climat. Il a alors appris à développer les techniques liées à la plasticulture qu’il a appliquée à différentes cultures légumières, en particulier à la culture du piment de transformation. Avec des rendements dépassant tout ce qui s’était vu dans cette production, il est devenu, en quelques années, un des producteurs de piments de transformation des plus respectés du Canada.

En 2012, avec l’arrivée dans l’entreprise de son fils Pierre-Luc, la production de pomme de terre s’est ajoutée aux cultures déjà existantes. D’abord occupant quelques hectares, cette culture a finalement remplacé les autres légumes et occupe actuellement 150 des 400 hectares cultivés.

En appliquant des méthodes de production et de conservation optimales, la ferme Yves Barré s’est hissée en quelques années dans le peloton de tête des producteurs de pommes de terre du Québec en matière de rendement et de qualité des tubercules.

Pour ce qui est de la carrière de M. Barré chez William Houde, le personnel a souligné son expertise technique et son esprit d’équipe. « Yves, c’était la porte d’entrée de l’innovation chez William Houde. Quand on avait un projet, on l’essayait d’abord chez Yves Barré et, après, tout allait de soi », a déclaré Abderrezak Khedim, directeur général de William Houde.

Selon Yves Barré, l’accomplissement simultané dans ces deux carrières n’aurait pas été possible sans la présence à ses côtés de France Blanchette, sa compagne de vie et d’affaires. « C’est France qui, pendant toutes ces années, a assuré la gestion quotidienne des opérations de la ferme », a-t-il déclaré en recevant son prix.

image