15 septembre 2022
Hockey collégial D1
Le nouveau départ des Lauréats débute par une victoire
Par: Maxime Prévost Durand
Pas moins de 20 nouveaux joueurs se sont greffés à l’équipe de hockey des Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe cette saison. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Pas moins de 20 nouveaux joueurs se sont greffés à l’équipe de hockey des Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe cette saison. Photo François Larivière | Le Courrier ©

C’est un visage bien différent que l’équipe de hockey des Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe présente cette saison avec 20 nouveaux joueurs sur les 26 qui forment son alignement. Ceux-ci n’ont pas raté leur rentrée, signant une victoire de 3 à 2 face au Boomerang du Cégep André-Laurendeau, à Montréal, dimanche, pour lancer la saison régulière.

Les vétérans Alexis Minville et Gabriel Laflamme, de retour avec la formation maskoutaine pour une deuxième année, ont néanmoins mené la charge avec un but chacun. La recrue Thomas Lebreux, qui arrive des Albatros du Collège Notre-Dame M18 AAA, a été l’autre marqueur des Lauréats.

La troupe de Martin Russell a surmonté deux fois des retards d’un but pour l’emporter. Les Lauréats ont mené pour la première fois grâce au filet de Gabriel Laflamme, inscrit tôt en 3e période lors d’un avantage numérique. Ils ont ensuite conservé cette avance de 3 à 2 jusqu’au son de la sirène signifiant la fin de la rencontre.

Le gardien Louis-Félix Charrois, élu joueur défensif par excellence en séries éliminatoires avec les Cantonniers de Magog M18 AAA la saison dernière, n’a pas été trop sollicité devant le filet des Lauréats. Il a repoussé 20 des 22 rondelles dirigées vers lui. Pendant ce temps, l’attaque maskoutaine a tiré 32 fois sur le filet du Boomerang.

Même si ce n’était que le premier match, cette victoire est déjà encourageante étant donné que les Lauréats n’avaient remporté aucun de leurs six matchs préparatoires.

« Si on regarde la façon dont on a joué dans la majorité de nos matchs préparatoires, on a eu quatre matchs qui se sont terminés par un seul but d’écart et on a souvent eu l’avantage au niveau des chances de marquer et des lancers, donc on était quand même encouragés », avait analysé l’entraîneur-chef Martin Russell, en entrevue avec LE COURRIER quelques jours avant le début de la saison régulière.

Une équipe en reconstruction et très jeune

Avec autant de nouveaux joueurs, les Lauréats compteront sur une équipe jeune cette saison. Très jeune même. Pas moins de 18 joueurs sont âgés de 17 ans, a noté Martin Russell.

Il s’agit d’ailleurs d’une situation peu commune de voir autant de nouveaux visages arriver au sein d’une équipe, a-t-il convenu.

« On a eu des joueurs qui sont partis pour jouer dans d’autres ligues et d’autres ont dû quitter parce qu’ils ont échoué des cours. Certains devaient aussi lutter pour garder leur poste, d’autres ne se sont pas présentés finalement », a-t-il expliqué.

De l’alignement précédent, seuls les attaquants Gabriel Laflamme, Alexis Minville et Jérémy Lefebvre, de même que les défenseurs Tyler Sondergaard, Benjamin Chouinard et Émilien Charron sont de retour. Laflamme et Charron se partageront le rôle de capitaine cette saison.

« C’est certain que ça nous a demandé un grand travail de recrutement, a reconnu Martin Russell. On a vraiment creusé partout. »

Les nouveaux venus proviennent de différentes ligues, autant du M18 AAA que du juvénile D1 et même du collégial D2. On trouve également deux des joueurs qui ont dominé au sein de la ligue juvénile D2 la saison dernière, soit Mathias Lacoursière, deuxième meilleur pointeur du circuit, et Kevin André Blanchette, deuxième meilleur buteur.

« Je pense que les joueurs qui sont rentrés sont là pour plusieurs années », a projeté l’entraîneur-chef, qui parle du début d’un nouveau cycle pour cette équipe en reconstruction.

En faisant le tour des joueurs, Martin Russell se montre confiant. « La profondeur de notre équipe, c’est le jour et la nuit comparativement à l’an dernier. »

La formation collégiale avait connu une saison 2021-22 difficile, terminant dans les bas-fonds du classement de la division 1 avec seulement 13 victoires en 34 rencontres.

On se souhaite un scénario différent cette saison, même si on ne veut pas se faire d’attentes précises quant à la position au classement. « On vise des objectifs de performances et de processus [plus que de résultats] », a souligné Martin Russell, sans pour autant nier qu’il souhaite voir son équipe plus haut dans le classement.

Les Lauréats enchaîneront maintenant avec un match contre les Nordiques du Collège Lionel-Groulx, samedi après-midi, à Blainville. Le lendemain, ils rendront visite aux Rebelles du Cégep de Sorel-Tracy au Colisée Cardin à 16 h.

image