3 décembre 2015
Société canadienne du cancer
Le projet Trottibus s’étend au Québec et ailleurs au pays
Par: Le Courrier

Le Trottibus qui encourage l’utilisation du transport actif aux enfants du primaire, sera ­désormais déployé au Québec et ailleurs au pays. Pour souligner cette nouvelle, des écoliers et le directeur de l’école Saint-Germain d’Outremont, des bénévoles du Trottibus et des représentants de la Société canadienne du cancer prennent la pose autour de Chantal Petitclerc, ambassadrice du Trottibus.

Le Trottibus qui encourage l’utilisation du transport actif aux enfants du primaire, sera ­désormais déployé au Québec et ailleurs au pays. Pour souligner cette nouvelle, des écoliers et le directeur de l’école Saint-Germain d’Outremont, des bénévoles du Trottibus et des représentants de la Société canadienne du cancer prennent la pose autour de Chantal Petitclerc, ambassadrice du Trottibus.

Le projet Trottibus de la Société ­canadienne du cancer, grand gagnant national du Jeu d’échange, active dans la région de Richelieu-Yamaska dans les écoles de la Rocade à Saint-Dominique et l’école Martel à Saint-Joseph de ­Sorel, sera désormais offert partout au Québec et dans d’autres régions du pays.

Publicité
Activer le son

Conçu par la SCC, le Trottibus est un ­autobus pédestre qui permet à des élèves du primaire de se rendre à pied de la ­maison vers l’école, de façon sécuritaire et encadrée.

De nombreuses études démontrent que les jeunes sont de plus en plus ­sédentaires. Ce phénomène entraîne de graves problèmes d’embonpoint et d’obésité dans l’ensemble du pays (près d’un jeune Canadien sur trois souffre d’embonpoint ou d’obésité), ainsi qu’un risque accru de développer un cancer plus tard dans la vie. Pour la SCC, le ­Trottibus s’avère un excellent moyen de faire bouger les enfants et d’ancrer l’usage du transport actif dès l’enfance.

Jeu d’échange, mis en place en 2014 par l’Agence de la santé publique du Canada et appuyé par divers partenaires, avait pour but de trouver un projet novateur et rassembleur faisant la promotion d’un mode de vie sain et actif. Le Trottibus a été proclamé grand gagnant du concours en janvier dernier par un vote en ligne du public; il était le seul projet québécois ­retenu parmi les six finalistes du Jeu d’échange et quelque 400 projets soumis d’un bout à l’autre du pays.

Le fonds d’investissements d’un ­million de dollars du gouvernement ­fédéral associé à Jeu d’échange permettra à la SCC de déployer le Trottibus partout au Québec au cours des prochaines ­années ainsi qu’ailleurs au Canada. ­Actuellement, 61 écoles québécoises ­participent au Trottibus et des projets ­pilotes supervisés par la SCC auront lieu pendant l’année scolaire en cours en ­Ontario et en Nouvelle-Écosse.

Chantal Petitclerc, 14 fois médaillée d’or paralympique et ambassadrice du Trottibus pour Jeu d’échange, affirme que « le Trottibus est un programme ­vraiment fantastique, car il intègre ­simplement et dans le plaisir la notion de bouger tous les jours aux jeunes. Étant maman d’un petit garçon, je suis ­heureuse de voir qu’il pourra lui et ses amis, participer au Trottibus quand il ira à l’école. C’est reconnu, un enfant qui bouge a de fortes chances d’être un adulte actif. Grâce au Jeu d’échange, la SCC souhaite prévenir plus de cancers, principale cause de mortalité au pays. »

Pour mettre en place un Trottibus dans un milieu scolaire, veuillez contacter une agente de développement Trottibus de la Société canadienne du cancer, au 514 255-5151 ou visiter Trottibus.ca. ­

image