6 juin 2024 - 03:00
Le terrain des Encans de la ferme vendu à Jefo
Par: Sarah-Eve Charland
Le terrain des Encans de la ferme s’étend sur 87 993,70 mètres carrés en bordure de l’autoroute Jean-Lesage à Saint-Hyacinthe. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Le terrain des Encans de la ferme s’étend sur 87 993,70 mètres carrés en bordure de l’autoroute Jean-Lesage à Saint-Hyacinthe. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Alors que Réseau Encans Québec attend toujours après une décision de la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) pour déménager ses installations maskoutaines à Saint-Simon, le terrain connu sous le nom des Encans de la ferme à Saint-Hyacinthe vient d’être vendu à Jefo Immobilier pour 16,8 M$.

Le vaste terrain situé le long de l’autoroute Jean-Lesage sur la rue Martineau a été mis en vente il y a près d’un an au même prix que la transaction s’est conclue. « Nous sommes ravis de conclure cette acquisition qui est le résultat de plus d’une décennie de discussions constructives. Cela non seulement renforce notre engagement dans la région, mais aligne également nos initiatives immobilières avec notre vision à long terme pour le développement communautaire et économique », affirme le vice-président exécutif du Groupe Jefo, Jean-François Fontaine.

Jefo Immobilier, une division du Groupe Jefo, a mis la main sur ce terrain stratégique, adjacent à des terres appartenant à l’entreprise, afin d’y construire des immeubles résidentiels et commerciaux. Le promoteur mentionne vouloir travailler avec la Ville de Saint-Hyacinthe pour élaborer le meilleur scénario possible afin de maximiser les espaces verts et assurer une intégration harmonieuse avec le parc Les Salines.

La Ville de Saint-Hyacinthe avait mis à jour son plan d’aménagement d’ensemble pour cette parcelle de terrain en janvier 2020. Selon ce document de référence, la Ville prévoit la démolition des bâtiments et l’aménagement d’une zone tampon pour limiter les effets négatifs d’éventuelles activités commerciales sur le parc Les Salines. Le conseil veut dédier une bande en façade de la rue Martineau à des activités commerciales, dont la nature reste à déterminer. La Ville vise une densité variant de moyenne à forte pour le reste du site.

Un bail a été signé avec Réseau Encans Québec qui pourra opérer pendant une période de deux ans qui sera susceptible d’être renouvelée jusqu’à une durée maximale de quatre ans. L’objectif est de permettre une transition en douceur pour les Encans de la ferme qui n’ont pas encore obtenu l’autorisation de la CPTAQ pour s’installer à Saint-Simon.

Le directeur général de Réseau Encans Québec, Mario Maciocia, n’avait pas retourné notre appel avant d’envoyer le journal sous presse.

Jefo Immobilier s’est pour sa part engagée à ne pas exploiter sur le terrain une entreprise exerçant la vente d’animaux, un encan, un centre de ramassage d’animaux et un centre de tri d’animaux pour une période de 15 ans.

Bloqués par la CPTAQ

Réseau Encans Québec souhaite déménager ses installations maskoutaines sur un terrain en bordure de l’autoroute 20 à Saint-Simon, mais l’entreprise s’est heurtée à un refus de la CPTAQ. Sans attendre une autorisation de l’instance, elle a acheté à l’automne 2022 le terrain utilisé comme une aire d’entreposage depuis plusieurs années. Une première décision en leur défaveur a été contestée en vain devant le Tribunal administratif du Québec.

La demande initiale a finalement été modifiée en précisant que le marché aux puces se composera de commerces complémentaires à l’agriculture et a été ramenée devant la Commission. La CPTAQ a rendu une orientation préliminaire à l’été 2023 où elle réitérait son intention de refuser le changement d’usage sur ce terrain. Les parties intéressées au dossier se sont réunies en audience en janvier 2024. La CPTAQ nous mentionne qu’un avis est en cours d’écriture pour faire suite à la rencontre publique.

image