21 juillet 2022
Fondation Charles-Bruneau
Le Tour CIBC est passé par Saint-Hyacinthe
Par: Jérémy Bezeau
Pierre Bruneau, à gauche, a pris le départ pour la dernière étape du Tour CIBC en compagnie de son petit-fils qui en était à sa première expérience. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Pierre Bruneau, à gauche, a pris le départ pour la dernière étape du Tour CIBC en compagnie de son petit-fils qui en était à sa première expérience. Photo François Larivière | Le Courrier ©

C’est au Sheraton de Saint-Hyacinthe le 8 juillet qu’a été donné le dernier départ du parcours de six jours du Tour CIBC de la Fondation Charles-Bruneau dans le cadre de la 26e édition de l’événement.

L’objectif d’amasser 4 000 000 $ pour une enfance sans cancer a été atteint, avec une récolte de près de 100 000 $ de plus. Pour le parcours de Saint- Hyacinthe uniquement, l’organisme a réussi à récolter un montant de 253 155,56 $, soit un peu moins que les 300 000 $ envisagés. Ces montants serviront à financer d’importants travaux de recherche dans l’optique de mettre un frein au cancer pédiatrique.

Les cyclistes du Parcours de la Générosité, qui était le parcours d’une journée débutant à Saint-Hyacinthe et se terminant à Boucherville, se sont joints aux cyclistes du parcours des six jours pour conclure le Tour.

Le Parcours de la Générosité offrait des distances de 110, 120 et 130 km à travers la Montérégie jusqu’à Boucherville, où les quelque 800 cyclistes participants se sont donné rendez-vous pour célébrer la conclusion du Tour. Les différents départs ont eu lieu à Saint-Hyacinthe, à Bromont et à Saint-Eustache. Le Parcours de la Découverte avait quant à lui une longueur de 50 à 80 km et s’est déroulé dans la région de Boucherville.

Les porte-paroles du Tour CIBC étaient l’ex-chef d’antenne de TVA Pierre Bruneau et le comédien Paul Doucet. En 26 ans, le Tour a permis d’amasser plus de 44 millions $ et a mobilisé des milliers de cyclistes.

L’héroïne du parcours

Partie de Matane, Zoé Boyer-Pelletier a accompagné les cyclistes pendant les six jours de l’événement. En rémission depuis novembre, la fillette de 6 ans avait appris en 2019 qu’elle souffrait de leucémie lymphoblastique aiguë. « Merci de faire une différence dans les vies des familles qui vivent ce moment très difficile. Sachez que vous sauvez des vies! La preuve, Zoé est encore parmi nous grâce à vos efforts pour amasser des dons. Une chance que nous vous avons! », a mentionné sa mère, Chanelle Pelletier.

image