31 Décembre 2020
Léo Major : une rue à Saint-Hyacinthe pour un héros national?
Par: Le Courrier

Le Québec, si on le compare au Canada anglais ou aux États-Unis, n’a jamais été un endroit très reconnaissant envers ceux qui ont combattu dans le cadre des grands conflits mondiaux. Je considère que Léo Major, un Canadien français ayant joué un rôle majeur dans deux conflits distincts – la Seconde Guerre mondiale et la Guerre de Corée -, mériterait qu’on lui fasse une place de choix à Saint-Hyacinthe.

Publicité
Activer le son

Après avoir perdu un œil à Caen quelque temps après avoir participé au Débarquement de Normandie, Léo Major a réussi, en avril 1945, à libérer à lui seul la ville de Zwolle aux Pays-Bas, une ville de la dimension de Saint-Hyacinthe. Il a reçu, au fil du temps, une reconnaissance renouvelée des Néerlandais qui le considèrent toujours aujourd’hui comme un héros national.

Zwolle lui a même fait l’honneur de nommer l’une de ses artères principales à son nom. Par ailleurs, Léo Major est le seul soldat du Commonwealth dans le monde à avoir reçu la Médaille de conduite distinguée (Distinguished Conduct Medal) à deux reprises lors de conflits majeurs différents.

Le Québec commence à peine à prendre conscience de l’importance de ce soldat d’exception. Un documentaire (2018), un livre (2019) et un parc à Longueuil (2018) lui ont fait l’honneur de souligner ses exploits récemment. Je chéris le jour où Saint-Hyacinthe reconnaîtra la bravoure de cet homme hors du commun en lui faisant l’honneur de désigner l’une de ses rues à son nom.

Martin St-Pierre, enseignant d’histoire

image