9 décembre 2021
Horaire des fêtes
Les commerçants ajustent leur montre
Par: Sarah Villemaire
Le royaume du père Noël est ouvert aux Galeries St-Hyacinthe depuis le 22 novembre. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le royaume du père Noël est ouvert aux Galeries St-Hyacinthe depuis le 22 novembre. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le décor féérique du centre-ville de Saint-Hyacinthe est propice au magasinage des fêtes. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le décor féérique du centre-ville de Saint-Hyacinthe est propice au magasinage des fêtes. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Chamboulées par la pandémie, les habitudes des consommateurs ne sont plus les mêmes en cette période du magasinage des fêtes. Des commerces ont dû adapter leurs heures d’ouverture pour suivre la demande.

Il faudra être patient avant de revoir des néons de magasins s’illuminer jusqu’à 21 h tous les soirs de décembre. En raison de la pénurie de main-d’œuvre et de l’achalandage en baisse de la clientèle en boutique, les commerçants n’ont pas eu le choix de modifier leur calendrier.

« Avec la pandémie, le magasinage ne se fait plus de la même façon. Comme les magasins étaient souvent déserts en soirée, plusieurs ont décidé de fermer leurs portes à 19 h au lieu de 21 h. Cette formule va aussi perdurer après la période des Fêtes », explique André Marcotte, directeur général de la Société de développement commercial (SDC) du centre-ville de Saint-Hyacinthe.

Bien que l’organisme assure le développement économique durable au centre-ville, le directeur ne peut demander aux commerces affiliés d’uniformiser leurs heures, ce qui explique les disparités constatées sur la rue des Cascades.

« Notre plus grand rêve serait d’uniformiser l’horaire de nos commerçants, mais chacun a son droit de regard sur le sujet. Pour plusieurs, ça fonctionne bien, car ces derniers ont les mêmes chiffres d’affaires qu’avant la réorganisation des horaires », précise M. Marcotte.

Par manque de personnel, certains propriétaires n’ouvrent plus leurs portes tous les jours de la semaine afin de se donner un moment de répit. « Les gens préfèrent fermer le dimanche, par exemple, pour se reposer et offrir le meilleur service à leur clientèle », souligne-t-il.

La situation est tout autre aux Galeries St-Hyacinthe, qui a uniformisé l’heure d’ouverture de tous ses commerces, et ce, peu importe la période.

« On ne va pas se raconter d’histoire, on fait face à une baisse régulière d’achalandage. C’est clair que la pénurie de main-d’œuvre ne nous aide pas, mais on a espoir d’un retour à la normale pour 2022 », mentionne André Brochu, directeur général des Galeries St-Hyacinthe. Jusqu’à nouvel ordre, les Galeries sont ouvertes de 10 h à 17 h 30 du lundi au mercredi, de 10 h à 20 h le jeudi et le vendredi ainsi que de 10 h à 17 h la fin de semaine. Les Galeries seront toutefois ouvertes en semaine jusqu’à 20 h du 20 au 23 décembre.

Avec le retour graduel des employés dans les espaces de bureaux avoisinant le centre commercial, le directeur se dit confiant des retombées sur les commerces et restaurateurs du coin. « On a environ 350 000 pi2 d’espace qui sont occupés par des bureaux. Le retour des employés va nous aider, car ils vont revenir consommer aux Galeries », affirme M. Brochu.

Une clientèle conciliante

Bien que les habitudes aient quelque peu changé durant les derniers mois, la clientèle du centre-ville semble suivre le rythme. « Le client s’est adapté aux nouvelles heures et comprend la situation. Comme le commerce au détail est fragile, il faut en prendre soin. Il y a même des commerçants qui proposent de prendre rendez-vous en dehors des heures d’ouverture pour accommoder leur clientèle dite fidèle », affirme André Marcotte .

Dans un tout autre univers, les familles ont su s’adapter à l’horaire du père Noël aux Galeries alors que la prise de rendez-vous se fait en ligne. Une approche qui ne décourage pas les enfants et leurs parents à célébrer la magie des fêtes. « Nos plages horaires sont presque toutes remplies chaque jour. Les parents ont gardé cette tradition et c’est beau de voir ça », conclut André Brochu. Rappelons que le père Noël sera aux Galeries St-Hyacinthe jusqu’au 24 décembre.

image