20 janvier 2022
Les finissants de l’ITAQ mettent leur savoir en pratique
Par: Le Courrier
Les finissants du programme Technologie du génie agromécanique participent à l’activité de comparaison de machinerie agricole de l’ITAQ. Photo Institut de technologie agroalimentaire du Québec

Les finissants du programme Technologie du génie agromécanique participent à l’activité de comparaison de machinerie agricole de l’ITAQ. Photo Institut de technologie agroalimentaire du Québec

L’Institut de technologie agroalimentaire du Québec (ITAQ) a tenu récemment une activité de comparaison de machinerie agricole.

Devenue incontournable pour le programme Technologie du génie agromécanique (TGA), l’activité visait cette année à comparer des presses à grosses balles carrées. Pas moins de 70 étudiants, professeurs et technologues du campus de Saint- Hyacinthe y ont collaboré.

Les finissants participent activement à la planification et à l’organisation de cette activité dans le cadre du cours « Réaliser des activités de formation et d’information ». Ils étaient appelés à tenir des ateliers sur des presses de différentes marques. Par les années passées, les étudiants s’étaient entre autres prêtés à la comparaison de planteurs, de moissonneuses-batteuses et de tracteurs dont la puissance variait de 85 à 250 HP.

Les étudiants ont également dévoilé un robot désherbeur mécanique, qu’ils ont entièrement fabriqué et programmé dans le cours « Technologies en agriculture de précision et optimisation ». Le robot téléguidé permet de passer entre les rangs de culture semée aux 30 pouces pour enlever les mauvaises herbes.

Le campus de Saint-Hyacinthe de l’ITAQ est le seul établissement d’enseignement au Québec à offrir un programme d’études collégiales axé sur le génie agromécanique. À la suite de leur formation, les technologues issus de l’Institut sont en mesure de répondre aux besoins techniques d’une clientèle diversifiée.

« En raison de la présence toujours plus marquée des nouvelles technologies dans les entreprises agricoles, l’industrie a un besoin grandissant de spécialistes au fait des récents développements en matière de machinerie agricole et d’équipement de ferme », explique Pascal Giguère, chef d’équipe du programme TGA.

Une fois sur le marché du travail, les finissants de l’Institut soutiennent les producteurs par le diagnostic et la résolution des problèmes techniques sur la machinerie et les équipements agricoles ou par un service-conseil lors de leur processus d’achat. Ils occupent des postes au sein des départements des pièces, de la vente ou du service à la clientèle chez les concessionnaires de machines et de véhicules agricoles ou concernant le soutien technique relatif aux produits. Certains mettent à profit les compétences acquises à l’Institut pour démarrer leur propre entreprise agricole ou pour rejoindre l’entreprise familiale.

Rappelons que l’ITAQ est un établissement d’enseignement collégial qui offre sept programmes de formation technique liés aux activités agricoles, agroalimentaires, agroenvironnementales, horticoles et équines, ainsi qu’un service de formation continue dans ces secteurs d’activité.

image