19 mai 2022
Les golfeurs au rendez-vous
Par: Le Courrier
Les golfeurs du Club de golf Saint-Hyacinthe auront droit à une saison plus normale avec une quinzaine de tournois organisés durant la période estivale. Photo Adam Bolestridge | Le Courrier ©

Les golfeurs du Club de golf Saint-Hyacinthe auront droit à une saison plus normale avec une quinzaine de tournois organisés durant la période estivale. Photo Adam Bolestridge | Le Courrier ©

Le beau temps et la levée des mesures sanitaires ont ramené les amateurs en grand nombre dans les clubs de golf de la région. Tour d’horizon d’une saison en plein élan.

Après avoir été limité à la présentation de quelques tournois en fin de saison l’an dernier, le Club de golf Saint-Hyacinthe revient en force, lui qui sera l’hôte d’une quinzaine de tournois lors de sa saison estivale.

« Il s’agit de revenus fort importants pour nous. On a pu en faire quelques-uns à la fin de la saison l’an dernier, mais maintenant, c’est un retour à la normale », avoue le directeur général du Club de golf Saint-Hyacinthe, Bruno Chicoine.

Avec l’engouement présent depuis le début de la saison, le Club de golf Saint-Hyacinthe affiche déjà complet en ce qui concerne la présentation de ses tournois. « Malgré les appels qui rentrent encore pour organiser des tournois, nous avons décidé de nous limiter à quinze », ajoute M. Chicoine.

Le retour en force des tournois réjouit au plus haut Geneviève Dion du Club de golf d’Acton Vale. « Nous avons un gros calendrier cet été, beaucoup de tournois. C’est parti en fou, le téléphone sonne beaucoup depuis le début de la saison le 22 avril », affirme-t-elle avec le soulagement de vivre enfin une saison selon les normes de l’industrie. Les amateurs ont redécouvert le golf, selon ses dires. Le Club de golf d’Acton Vale a vu son pourcentage de membres augmenter de 15 % comparativement à l’an dernier.

Les golfeurs sont aussi au rendez-vous à Saint-Hyacinthe depuis le 29 avril. En augmentation constante depuis le début de la pandémie, la pratique du golf est dans ses « bonnes années », selon Bruno Chicoine. « On vit des années hors du commun, tellement que nous avons une liste d’attente d’une dizaine de noms qui souhaitent adhérer à titre notre club de golf semi-privé », mentionne-t-il.

Questionné à savoir si la hausse du prix de l’engrais, qui a fortement augmenté dans les derniers mois, a eu un impact sur le club de golf, Bruno Chicoine se dit chanceux dans les circonstances. Le Club de golf Saint-Hyacinthe avait déjà acheté ses intrants en grande quantité à l’automne en vue de la saison actuelle, ce qui n’a pas causé d’augmentation significative. Au Club de golf d’Acton Vale, l’augmentation des produits d’entretien s’est fait sentir. « Ça nous met la corde au cou. Nos coûts ont pratiquement doublé, mais en raison du fort achalandage, on réussit à s’en sortir », avoue Mme Dion.

Touché par la pénurie de main-d’œuvre en restauration, le Club de golf Saint- Hyacinthe est en grande période de recrutement et plusieurs solutions sont étudiées. « Nous envisageons d’augmenter le salaire pour attirer des employés », affirme le directeur général. Cette stratégie a d’ailleurs été adoptée par le Club de golf d’Acton Vale.

Pas de tournois à La Madeleine

Face au manque de main-d’œuvre et aux coûts qui ont explosé, le club de golf La Madeleine à Sainte-Marie-Madeleine ne tiendra pas de tournois cette année. « Nous n’avons pas les moyens ni les ressources pour en organiser dans les circonstances actuelles », confirme la directrice générale Catherine Coderre.

Les cuisines et tout le volet restauration pourraient même cesser pour une longue période. Heureusement, la fréquentation du club n’en souffre pas puisque les golfeurs sont au rendez-vous.

image