26 juillet 2018
Canada Run du 9 au 11 août
Les Hells Angels en visite à Saint-Charles-sur-Richelieu?
Par: Olivier Dénommée

Cette propriété à Saint-Charles-sur-Richelieu semble être pour le moment le site le plus susceptible d’accueillir les 700 motards attendus dans la région. La Sûreté du Québec y avait fait une perquisition en mars dernier. Photothèque Le Courrier ©

Cette propriété à Saint-Charles-sur-Richelieu semble être pour le moment le site le plus susceptible d’accueillir les 700 motards attendus dans la région. La Sûreté du Québec y avait fait une perquisition en mars dernier. Photothèque Le Courrier ©

Après la publication d’un article du COURRIER le 19 juillet, le mystère entourant la venue attendue de 700 membres et sympathisants des Hells Angels dans la région de Saint-Hyacinthe demeurait entier : où les motards criminels vont-ils donc se rencontrer du 9 au 11 août dans le cadre de leur Canada Run? Des sources semblent croire que ce sera à Saint-Charles-sur-Richelieu.

Publicité
Activer le son

La thèse de Saint-Charles s’appuie sur le fait qu’une propriété du 4e Rang est considérée comme un repaire des Hells Angels sur la Rive-Sud de Montréal. D’ailleurs, des perquisitions y ont eu lieu en mars dans le cadre d’une opération antidrogue.

Le maire de la municipalité, Marc Lavigne, n’a pas pu confirmer qu’un grand rassemblement est attendu sur son territoire, mais admet qu’il y des doutes depuis l’annonce que le Canada Run, le regroupement annuel des Hells Angels à travers le pays, aurait lieu dans la région maskoutaine. « Il n’y a pas de permis à obtenir auprès de la Municipalité, même pour un tel rassemblement, mais nous avons nos règlements en lien avec le bruit », soutient le maire qui assure « suivre ça de très près ». Selon lui, la Sûreté du Québec (SQ) et la Gendarmerie royale canadienne (GRC) sont bien au fait des risques que les motards se rendent en grand nombre dans la petite municipalité de quelque 1 700 âmes le mois prochain.

Le directeur des communications à la SQ, Guy Lapointe, n’a pas pu confirmer que les Hells Angels sont bel et bien attendus à Saint-Charles, mais assure que les agents suivent attentivement les mouvements des membres et sympathisants de ce groupe, peu importe où ils vont. « On leur met de la pression en continu depuis 2017 et ça fait partie de notre stratégie : ils aiment se faire voir, eh bien nous aussi, on va se faire voir », a-t-il mentionné en entrevue téléphonique.

Il se fait rassurant malgré une vidéo qui circule depuis quelques jours sur Internet, montrant les vives tensions entre un groupe de motards et un patrouilleur lors d’une interception. « Ce n’est pas un comportement inhabituel de leur part de narguer des policiers, mais il est important de rappeler que malgré tout, les citoyens n’ont rien à craindre de ces individus. Dès qu’ils se regroupent en grand nombre, nous sommes là pour nous assurer que tout se passe dans l’ordre et qu’ils rentrent dans le rang », conclut l’inspecteur Lapointe. La SQ surveillera aussi les différents hôtels de la région où les Hells Angels sont attendus, dont ceux de Saint-Hyacinthe, promet le directeur des communications.

Autre rumeur

Une lettre envoyée au COURRIER en début de semaine indiquait que le rassemblement des Hells Angels aurait lieu dans deux municipalités : à Saint-Charles, sur la propriété du 4e Rang, et à La Présentation, dans un entrepôt de machinerie agricole. Le maire de cette dernière municipalité, Claude Roger, croit que cette rumeur est fausse. « Je n’en ai jamais entendu parler avant maintenant, et je doute que ça se passe ici : c’est du bon monde qu’il y a à La Présentation! »

Le Canada Run des Hells Angels a lieu dans deux semaines, du 9 au 11 août.

image