19 juillet 2018
Canada Run en août
Les Hells Angels persona non grata à Saint-Pie
Par: Olivier Dénommée

La mise à jour du Règlement 219 relatif aux événements spéciaux à caractère musical ou sonore est la réponse de la Ville de Saint-Pie au fait qu’un permis a été émis l’an dernier au Thunder Bike Show malgré la participation prévue de membres des Hells Angels. Photothèque | Le Courrier ©

La mise à jour du Règlement 219 relatif aux événements spéciaux à caractère musical ou sonore est la réponse de la Ville de Saint-Pie au fait qu’un permis a été émis l’an dernier au Thunder Bike Show malgré la participation prévue de membres des Hells Angels. Photothèque | Le Courrier ©

Depuis la publication d’un article du Journal de Montréal confirmant que plus de 700 Hells Angels venus de partout au Canada sont attendus dans la région de Saint-Hyacinthe du 9 au 11 août pour leur Canada Run, la question est sur bien des lèvres : où ces motards pourraient-ils bien aller pour ce grand rassemblement annuel? Certainement pas à Saint-Pie, qui a tout fait pour s’assurer que les motards criminels se tiennent loin de son territoire.

Publicité
Activer le son

La présence des Hells Angels au Thunder Bike Show l’an dernier à Sanair avait laissé goût amer au maire, Mario St-Pierre, qui s’était promis que cela ne se reproduirait plus. Plusieurs semblaient quand même penser que les Hells Angels approcheraient Sanair pour leur Canada Run, mais Jacques Guertin, propriétaire du complexe de sports motorisés, a assuré qu’il n’en était rien. « Après ce qui s’est passé l’an dernier, le maire m’a bien averti qu’il ne voulait pas les revoir. Et de toute façon, je n’ai reçu aucune demande, aucune communication de leur part », a-t-il confirmé en entrevue téléphonique au COURRIER.

Règlement 219

La Ville de Saint-Pie a été beaucoup plus loin que de simplement demander à M. Guertin de ne plus accepter les motards sur le site de Sanair puisqu’un règlement municipal a récemment été mis à jour pour définitivement empêcher les groupes criminalisés de tenir des événements sur le territoire de Saint-Pie ou d’y prendre part.

La nouvelle version du Règlement 219 relatif aux événements spéciaux à caractère musical ou sonore, en application depuis le 3 mai, contient deux articles très clairs : « 2.8 Lors d’un événement spécial, il est interdit au promoteur et à tout participant de faire la promotion d’un groupe criminalisé » et « 2.9 Lors de sa demande de permis, le demandeur est tenu d’attester qu’il n’est pas membre ou qu’il n’agit pas à titre de mandataire d’un groupe criminalisé et que l’événement pour lequel le permis est demandé ne vise pas à faire la promotion d’un groupe criminalisé ».

Le maire St-Pierre semble satisfait de l’effet de ce règlement, qui exige dorénavant que toute demande de permis soit soumise au moins 60 jours avant l’événement prévu. « Depuis que le règlement est en application, on n’a encore émis aucun permis », assure-t-il, persuadé que les Hells Angels ont trouvé un autre site moins hostile à leur venue. « C’est vaste la Montérégie », conclut-il.

Hôtels pleins à craquer

S’il semble acquis que 700 motards ne se retrouveront pas à Saint-Pie du 9 au 11 août, les hôtels de la région maskoutaine, eux, seront bel et bien achalandés à ces dates. Le Groupe Robin, propriétaire du Holiday Inn de Saint-Hyacinthe, a simplement indiqué que « les chambres affichent complet, mais [que] ce n’est pas inhabituel pendant l’été ». Michel Douville, directeur général de l’hôtel Sheraton et du Centre de congrès a lui aussi confirmé que ses chambres étaient toutes réservées pendant cette fin de semaine, mais il a aussi ajouté que le rassemblement des Hells Angels n’aurait pas lieu au Centre de congrès. Gaston Doré, responsable des communications pour Espace Saint-Hyacinthe, responsable du site de l’Expo agricole, a également affirmé que les Hells Angels ne s’y rencontreraient pas. « Je ne sais pas s’ils feront leur rassemblement ailleurs en ville, mais ça ne sera pas chez nous en tout cas! », a-t-il lancé, le souvenir toujours frais de la controverse de 2017 quand la présence de sympathisants des Hells Angels à l’Expo avait été ébruitée.

À trois semaines du Canada Run, aucun site ne semble avoir confirmé qu’il accueillerait les 700 motards attendus. Le mystère demeure entier, mais la Sûreté du Québec a déjà fait savoir que, peu importe l’endroit où le rassemblement aurait lieu, les policiers les surveilleront de près.

image