30 mai 2024 - 03:00
Les nouveaux locaux de Cintech agroalimentaire inaugurés en grande pompe
Par: Sarah-Eve Charland
Le ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie, Pierre Fitzgibbon, la députée de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy, la directrice générale par intérim du Cégep de Saint-Hyacinthe, Fanie-Claude Brien, le président-directeur général de Cintech agroalimentaire, Jean Lacroix, la ministre de l’Enseignement supérieur, Pascale Déry, et le président du Cégep, Joseph Noumbissi. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie, Pierre Fitzgibbon, la députée de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy, la directrice générale par intérim du Cégep de Saint-Hyacinthe, Fanie-Claude Brien, le président-directeur général de Cintech agroalimentaire, Jean Lacroix, la ministre de l’Enseignement supérieur, Pascale Déry, et le président du Cégep, Joseph Noumbissi. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le ministre Pierre Fitzgibbon a visité les nouvelles installations de Cintech agroalimentaire. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le ministre Pierre Fitzgibbon a visité les nouvelles installations de Cintech agroalimentaire. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le temps était aux réjouissances le 24 mai lorsque plusieurs députés caquistes, dont deux ministres, ont inauguré le bâtiment aménagé pour Cintech agroalimentaire. Ce déménagement représente un investissement de 17 M$, dont 10,05 M$ proviennent d’une aide financière du ministère de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie.

Le gouvernement avait annoncé offrir une aide financière il y a environ deux ans afin de relocaliser Cintech agroalimentaire. Même si l’organisme affilié au Cégep de Saint-Hyacinthe y opère ses activités depuis quelque temps, il a procédé à l’inauguration du bâtiment en présence du ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie, Pierre Fitzgibbon, de la ministre de l’Enseignement supérieur, Pascale Déry, et de la députée de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy.

« Le nouvel espace de Cintech agroalimentaire est un lieu de référence pour les entreprises qui y trouveront des formations et des solutions pour répondre à leurs besoins et accroître leur performance. La relocalisation permet au centre d’être encore mieux outillé pour stimuler la recherche effectuée dans le réseau collégial et renforcer le leadership du Québec en agroalimentaire », affirme Mme Déry.

« Cette aide financière revêt une grande importance pour notre institution puisqu’elle témoigne de la vitalité et du dynamisme de la recherche au collégial. Le financement permet à Cintech d’avoir un espace moderne et des équipements à la fine pointe de la technologie propice à la poursuite et au développement des travaux de recherche innovateurs. L’expertise et l’offre de service continueront de croître au grand bénéfice des entreprises de la région », ajoute la directrice générale par intérim du Cégep de Saint-Hyacinthe, Fanie-Claude Brien.

L’investissement nécessaire totalisait 17 M$. Cintech a pu compléter le montage financier en utilisant des surplus accumulés et en concluant des partenariats avec des entreprises privées. Par exemple, Olymel y a aménagé un laboratoire de chimie.

Le projet s’est réalisé dans le bâtiment de 2905 mètres carrés construit à l’origine pour Zénith Lab. L’entreprise spécialisée dans la fabrication de produits pharmaceutiques avait déclaré faillite en 2018 avant même de pouvoir investir les lieux.

Cintech agroalimentaire, l’un des deux centres de transfert technologique affiliés au Cégep, est en pleine croissance, se réjouit le président-directeur général, Jean Lacroix. Depuis son arrivée en poste il y a trois ans, le budget de fonctionnement du centre de recherche est passé de 2,3 M$ à 9,8 M$. Le nombre d’employés a aussi triplé, passant de 21 à 72. M. Lacroix espère que les nouvelles installations à la fine pointe de la technologie continueront d’attirer et de recruter des étudiants et des chercheurs.

Le centre était installé auparavant sur le campus de l’Institut de technologie agroalimentaire du Québec (ITAQ). « Ça libère une aile complète qui sera rénovée. Plusieurs partenaires dans le domaine agroalimentaire sont intéressés à occuper ces locaux-là. On sait qu’ils ont besoin d’amour. On va mettre à jour nos installations et on va regarder avec les différents partenaires », mentionne la directrice générale de l’ITAQ, Karine Mercier.

image