12 septembre 2019
Football scolaire
Les Patriotes renouent avec la Coupe Saint-Hyacinthe
Par: Maxime Prévost Durand
Les joueurs des Patriotes célèbrent leur triomphe face au Drakkar dans le cadre de cette rencontre toute maskoutaine où la Coupe Saint-Hyacinthe était à l’enjeu. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les joueurs des Patriotes célèbrent leur triomphe face au Drakkar dans le cadre de cette rencontre toute maskoutaine où la Coupe Saint-Hyacinthe était à l’enjeu. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Il faut croire que l’avantage du terrain en est réellement un lorsque la Coupe Saint-Hyacinthe est disputée. À l’enjeu pour une troisième année afin de mousser le football dans la région, le trophée a été remporté par les Patriotes de l’École secondaire Saint-Joseph, prolongeant la séquence victorieuse de l’équipe hôte de cette rencontre toute maskoutaine.

Devant leurs camarades de classe, les joueurs de l’équipe juvénile des Patriotes ont savouré une victoire de 13 à 9 face au Drakkar de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme pour mettre la main sur la Coupe Saint-Hyacinthe pour la deuxième fois en trois ans.

En avance 3 à 0 à la mi-temps, les Patriotes ont vu le Drakkar riposter avec un touché à la fin du 3e quart, sur une course de 9 verges du porteur de ballon Édouard Proulx. L’ÉSSJ n’a toutefois pas tardé à reprendre les devants, inscrivant à son tour un touché sur un jeu de passe de 16 verges complété par Étienne Lambert. L’équipe a accentué son avance peu de temps après en enregistrant un touché de sûreté, ce qui lui a permis de mener 12 à 7 avec un peu moins de 10 minutes à faire au match, puis un simple sur une tentative de placement a été ajouté environ trois minutes plus tard.

Le Drakkar s’est ensuite montré menaçant, pénétrant même dans la zone payante, mais la défensive des Patriotes a réussi à l’arrêter sur un 4e essai. La PHD a ajouté deux points en toute fin de match sur un touché de sûreté concédé par l’adversaire. Une interception des Patriotes avec 40 secondes à faire est venue freiner tout espoir de remontée du Drakkar.

« C’est un beau moment pour les jeunes de gagner cette coupe, on le voyait dans leur visage qu’ils étaient contents », a commenté l’entraîneur-chef des Patriotes, Marco Arpin.

Malgré la victoire, il aurait toutefois aimé en voir un peu plus de ses joueurs. « L’équipe n’a pas exécuté comme on s’y attendait. Le fait de jouer devant 1200 personnes quand tu es au secondaire, c’est impressionnant, et ça nous a peut-être joué un petit tour. C’est le fun d’avoir la foule de son côté, mais il faut s’en servir de la bonne façon. »

Il dénote notamment les nombreuses pénalités qui ont retardé son équipe sur certaines séquences, de même que le manque d’opportunisme à d’autres moments. « On est contents du résultat, mais il y a encore beaucoup de travail à faire. »

De son côté, l’entraîneur-chef du Drakkar, Yan Genest, était content de la combativité de ses joueurs, qui y ont cru jusqu’à la toute fin. « On savait que ça allait être un match hautement défensif et que c’est l’attaque qui allait débloquer le plus qui allait l’emporter. Notre jeune offensive a un peu moins produit en fin de match, mais on est content de la façon dont l’équipe s’est battue. »

Cette rencontre entre les deux formations maskoutaines juvéniles division 3 sera prise en considération dans le cadre de la saison régulière du RSEQ Montérégie. Le Drakkar et les Patriotes reprendront l’action la fin de semaine prochaine.

image