28 octobre 2021
Les tomates du Mexique
Par: Le Courrier
Publicité
Activer le son

Saint-Hyacinthe Unie? Vous êtes 12 unis, mais on parle de 55 000 personnes à unir! Une communauté, c’est comme la chanson « L’arbre est dans ses feuilles ». J’achète tes tomates et tu m’encourages pour le tournoi de hockey de mon gars. Mon gars achète ses bâtons de hockey chez vous et, à 16 ans, tu lui donnes sa première chance de travail dans ta boutique. Puis, il va manger dans les restos de la ville avec sa première paye… Vous comprenez où je m’en vais?

Votre discours et vos actions sont comme si vous passiez devant le kiosque de maïs de Saint-Damase à l’entrée de l’épicerie et qu’à la place, vous achetez des blés d’Inde de la Californie au rabais et des tomates du Mexique 0,12 $ moins cher lorsque c’est l’abondance et qu’il en va de la survie de l’agriculture locale.

Je suis imprimeur local et j’aurais aimé imprimer vos affiches électorales. Je suis très désolé et apeuré de voir mes taxes dépensées à Laval. Au fait, vous ne m’avez pas demandé de soumission détaillée; je me demande même qui sont les huit soumissionnaires.

Je vous félicite pour la plantation d’arbres afin de réaliser une campagne carboneutre! C’est vrai qu’il y a beaucoup de kilomètres entre Saint-Hyacinthe et Laval… Par souci de transparence, comme vous le dites si bien, je suis curieux de savoir combien de kilomètres en voiture vos candidats ont parcourus pour la livraison desdits arbres.

Vous vous acharnez sur des projets de couches réutilisables qui intéressent 0,006 % de la population et qui sont lourds administrativement. L’idée a été lancée il y a 10 ans et la réponse n’était pas satisfaisante. C’est comme de vouloir chauffer l’Hôtel-Dieu avec des mousses de nombril!

Madame la candidate à la mairie, vous êtes articulée et intéressée à occuper le siège de la mairie, mais je crois que vous envisagez votre rôle et votre parti avec des lunettes roses. Je suis vraiment inquiet…

François Gaumond, Saint-Hyacinthe

image