31 mars 2022
LHSAAAQ : le Condor incapable de gagner en séries
Par: Maxime Prévost Durand
« C’est une grosse déception », a laissé tomber l’entraîneur-chef du Condor, Michaël Bazinet, après l’élimination de son équipe sans avoir obtenu la moindre victoire en séries.Photothèque | Le Courrier ©

« C’est une grosse déception », a laissé tomber l’entraîneur-chef du Condor, Michaël Bazinet, après l’élimination de son équipe sans avoir obtenu la moindre victoire en séries.Photothèque | Le Courrier ©

Aucune. C’est le nombre de victoires signées par le Condor de Saint-Hyacinthe en séries éliminatoires. Après avoir été balayée en trois parties par les Bisons de Granby au premier tour, la formation maskoutaine a subi le même sort face au Métal Perreault de Donnacona dans sa série de la « deuxième chance ».

Le Métal Perreault n’a eu besoin que de deux parties pour se débarrasser du Condor grâce à des victoires de 8 à 5 et de 4 à 0 la fin de semaine dernière. Le premier match, même s’il était « local » pour le Condor, a été disputé du côté de Granby vendredi soir en raison de l’indisponibilité du Stade L.-P.-Gaucher à Saint- Hyacinthe. La série au meilleur des trois matchs s’est terminée dès le lendemain à Donnacona.

Ces résultats permettent au Métal Perreault de compléter le carré d’as des séries éliminatoires de la ligue de hockey senior AAA du Québec. L’équipe retrouvera le Bellemare de Louiseville, les Loups de La Tuque et les Bisons de Granby, qui avaient remporté leur série de premier tour.

« C’est une grosse déception », a reconnu l’entraîneur-chef du Condor, Michaël Bazinet, en entrevue avec LE COURRIER.

« Nos débuts de matchs étaient atroces. C’est ce qui nous a coûté nos séries [contre Granby et Donnacona », a-t-il analysé.

« Toujours jouer du hockey de rattrapage, c’est essoufflant, a-t-il ajouté plus tard. On n’a jamais été en contrôle des matchs. »

Leur meilleur début de match a été lors de la dernière partie, samedi, estime-t-il. Le pointage était de 0 à 0 après une période et le Condor « jouait bien », a-t-il fait remarquer. Mais cela n’a pas suffi.

Félix Rioux a brisé la glace en fin de 2e période pour donner l’avance 1 à 0 au Métal Perreault, puis Justin Paré en a rajouté en milieu de 3e période sur un but contesté par le Condor en raison d’un contact avec le gardien. Deux buts ont été ajoutés dans un filet désert pour mettre un terme définitif à la saison du Condor.

La veille, Saint-Hyacinthe avait accordé deux buts rapides, dès les deux premières minutes de jeu. Il avait créé l’égalité 2 à 2 en milieu de 1re période, mais le Métal Perreault en a ajouté quatre consécutifs pour mener 6 à 2 pour entamer la 3e période. Le Condor a remonté et s’est même approché à un seul but d’écart (6 à 5) avec moins de trois minutes à écouler à la rencontre, mais l’adversaire a résisté et l’a finalement emporté 8 à 5.

« On ne s’attendait pas à ce que ça se termine comme ça », a soutenu Michaël Bazinet au terme de la série. L’entraîneur-chef se montrait néanmoins fier de ses joueurs, qui ont « montré beaucoup de caractère en revenant de l’arrière » malgré les défaites qui se sont enchaînées en séries.

L’heure sera maintenant au bilan pour l’organisation du Condor, dont c’était la première saison à Saint-Hyacinthe. Au-delà de cette fin de campagne en queue de poisson, l’équipe a démontré de belles choses dans les derniers mois comme en témoigne sa 4e place au classement général parmi les sept formations de la ligue de hockey senior AAA du Québec.

image