24 février 2022
« Mallette est là pour rester »- René Benoit, associé
Par: Martin Bourassa
Foi de René Benoit, associé, le cabinet comptable Mallette est à Saint-Hyacinthe pour rester et compte poursuivre son engagement de longue date au sein de la communauté maskoutaine. Photothèque | Le Courrier © et photo tirée du site Web de Mallette

Foi de René Benoit, associé, le cabinet comptable Mallette est à Saint-Hyacinthe pour rester et compte poursuivre son engagement de longue date au sein de la communauté maskoutaine. Photothèque | Le Courrier © et photo tirée du site Web de Mallette

La publication d’un article du COURRIER au sujet de la décision du cabinet comptable Mallette de Saint-Hyacinthe de se retirer du marché de la réalisation d’impôts pour particuliers n’est pas passée inaperçue dans le milieu d’affaires.

« Cela a créé un tsunami, a déploré René Benoit, associé du bureau maskoutain, disant avoir reçu des appels d’aussi loin que de la Floride. Les gens ne se donnent pas tous la peine de lire les textes au complet et s’arrêtent au gros titre. Votre texte était correct, mais je dois malheureusement gérer les perceptions qui en découlent. »

Question de modifier les perceptions, M. Benoit a tenu des propos on ne peut plus clairs. « Mallette ne déménage pas et ne quitte pas Saint-Hyacinthe. Avec ses 60 employés, Mallette est là pour rester et compte poursuivre son engagement de longue date au sein de la communauté maskoutaine. »

Il ne faut pas voir dans la décision d’affaires de la direction concernant les impôts pour particuliers un quelconque signe précurseur de quoi que ce soit. Comme nous l’avions mentionné la semaine dernière, la pénurie de main-d’œuvre a incité la firme à revoir son éventail de services pour permettre aux employés de souffler un peu.

C’est dans une lettre datée du 1er février que Mallette avait annoncé aux particuliers concernés ses intentions. « Vous n’êtes pas sans savoir que la pénurie de main-d’œuvre est un enjeu planétaire et, bien que Mallette soit un employeur de choix reconnu dans le marché, il n’en demeure pas moins que le nombre de ressources dans le domaine de la comptabilité est limité. Malgré nos efforts et notre dévouement, et ayant à cœur la santé de nos ressources, nous sommes obligés de constater qu’il nous est impossible de répondre à la demande pour la préparation de vos déclarations fiscales des particuliers de 2021 et les suivantes ».

René Benoit n’a pas souhaité préciser combien de clients sont touchés par cette décision.

image