24 mars 2022
Manger à la cabane : un plaisir difficile à satisfaire
Par: Eliane Tremblay-Moreau
La Cabane Claude Benoit figure parmi les rares cabanes à sucre de la région qui serviront des repas sur le territoire de la MRC des Maskoutains. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

La Cabane Claude Benoit figure parmi les rares cabanes à sucre de la région qui serviront des repas sur le territoire de la MRC des Maskoutains. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Après deux ans de fermeture, les salles à manger des cabanes à sucre peuvent enfin recommencer à recevoir des convives. Malgré cet assouplissement aux mesures sanitaires, seulement deux cabanes à sucre de la région de Saint-Hyacinthe servent un repas traditionnel sur place cette saison.

La Cabane Claude Benoit de Saint- Hyacinthe a rouvert ses portes pour les familles et groupes désirant déguster un bon repas de cabane. « Nous avons une capacité d’environ 150 personnes par service et nous sommes déjà complets pour la saison. Toutes les dates sont réservées. Nous nous sommes limités à servir des gens les vendredis, samedis et dimanches. Nous offrons également des repas pour emporter, mais il faut commander 48 h à l’avance. Ça fonctionne vraiment bien et les gens sont satisfaits. Toutes les places se sont comblées par le bouche- à-oreille », explique la copropriétaire Johanne Benoit.

La salle de réception commencera officiellement sa saison à la dernière fin de semaine du mois de mars.

La Cabane à sucre L’ancestrale de Saint-Pie, qui a une capacité de 40 personnes par service, a également ouvert ses portes sur réservation. « La saison est réservée à environ 95 %. Il reste de la place pour les petits groupes de deux ou trois personnes. Nous ne voulions pas offrir de repas pour emporter puisque la qualité n’est pas la même qu’à la cabane. Nous voulions voir du monde et garder le contact humain et nous sommes bien heureux d’être ouverts », souligne le propriétaire Stéphane Lambert.

Privilégier les repas à la maison

Le Pavillon de l’érable de Saint-Jude, qui a 47 ans d’histoire, s’est réinventé pendant la pandémie et a ouvert une boutique de prêt-à-manger à Saint-Hyacinthe. Son service traiteur a tellement été populaire qu’une réouverture de sa salle à manger aurait nécessité une restructuration complète de l’entreprise.

« Présentement, nos cuisines de Saint-Jude sont occupées six jours par semaine. Nos employés sont tous consacrés au service traiteur. Nous offrons tout de même le menu de cabane, mais c’est pour manger à la maison. Nous avons décidé de ne pas prendre le risque d’ouvrir et de fermer à nouveau. Nous allons sûrement rouvrir l’année prochaine, mais cela va prendre beaucoup d’investissement et plus d’une vingtaine d’employés supplémentaires », indiquent les propriétaires, Lorraine Bousquet et Michel Hénault.

L’Érablière l’Autre Versan de Sainte-Hélène-de-Bagot a aussi privilégié la préparation de boîtes-repas en se joignant à l’initiative Ma cabane à la maison. « Nous ne savions pas à quoi allaient ressembler les mesures sanitaires, donc nous n’avons pas pris de chance et nous avons acheté le matériel pour emporter. C’est différent, mais nous aimons ça autant. Pour l’instant, nous ne savons pas pour l’année prochaine, mais une chose est sûre, nous ne pouvons pas faire les deux », précise la propriétaire Hélène Delley.

Il est possible d’aller chercher sa boîte-repas directement à la cabane ou bien d’aller la récupérer chez Metro Plus Riendeau à Saint-Hyacinthe.

L’Amalgame Traiteur & Relais du Terroir, qui avait aussi participé à Ma cabane à la maison l’année dernière, a pris la décision de ne pas ouvrir ses portes pour la saison 2022 en raison de la situation actuelle.

Recevoir différemment

À la Cabane chez Christian, il n’y a plus de service de repas depuis la vente de la salle de réception Chez Christian qui est devenue l’Amalgame. Il est toutefois encore possible de venir sur place pour acheter des produits de l’érable ainsi que pour déguster de la tire sur la neige. Une visite guidée de l’érablière et de la mini-ferme fait également partie des activités offertes par Christian Benoit.

image