12 juillet 2018
Meurtre à Saint-Hyacinthe
Meurtre à Saint-Hyacinthe
Par: Rémi Léonard

Denis Chassé est décédé le 3 juillet à Saint-Hyacinthe. Il avait 60 ans.

Denis Chassé est décédé le 3 juillet à Saint-Hyacinthe. Il avait 60 ans.

C’est ce samedi que les proches de Denis Chassé pourront lui rendre un dernier adieu lors de funérailles qui seront célébrées à la Résidence funéraire Maska, dans le secteur Douville.

Publicité
Activer le son

De touchants témoignages ont déjà été exprimés à l’endroit de l’homme de 60 ans, victime de la violente agression, de toute évidence gratuite, survenue la semaine dernière à l’intérieur du tunnel piétonnier Laframboise.

Celui qui se promenait fréquemment en tricycle dans les rues de Saint-Hyacinthe a été décrit par sa sœur comme un « homme pur et bon, serviable, sans malice, rempli de compassion, d’humanisme, de générosité et de bienveillance auprès des gens âgés ou démunis ». Comme toute la famille, Doris Chassé a été fortement ébranlée par la triste fin de son frère Denis. Elle a néanmoins pris la peine de lui rendre hommage sur les réseaux sociaux. « Il vivait au quotidien, simplement, en souriant à tous et chacun et demandait si peu à la vie », a-t-elle témoigné. « Denis, mon frère, tu seras à jamais mon superhéros », a aussi partagé avec émotion Mme Chassé.

Les tunnels sous la loupe
Le drame a aussi eu comme effet de mettre en lumière la vétusté des tunnels piétonniers maskoutains. Depuis, la Ville de Saint-Hyacinthe a planifié quatre interventions pour améliorer le sentiment de sécurité aux abords du tunnel Laframboise. Un émondage sera réalisé du côté nord afin de dégager l’entrée, une ampoule sera changée, le ramassage des déchets sera effectué chaque semaine et les équipements désuets, comme les caméras, seront retirés, a indiqué Jennifer Drouin-Ostiguy, agente d’information du service des communications de la Ville.

Des « interventions plus structurantes » sont aussi prévues dans le cadre du réaménagement complet de l’extrémité du boulevard Laframboise, a-t-elle rappelé. Le projet est lié à la réalisation d’un complexe locatif dans ce même secteur, le Faubourg Laframboise. La municipalité a également demandé à la Sûreté du Québec d’apporter une surveillance accrue aux abords du tunnel.

Pour le conseiller du centre-ville, Jeannot Caron, il est clair que des améliorations devront être apportées dès cet été. Un mandat à une firme privée vient d’être donné pour analyser la question de l’éclairage et des caméras seront installées « éventuellement », a-t-il indiqué. Ces améliorations n’auraient probablement pas empêché l’incident tragique, mais elles sont tout de même nécessaires, a-t-il analysé.

La suite au palais de justice
Rappelons que le Maskoutain Steve Gaudette a été accusé de meurtre au deuxième degré le 4 juillet. La défense a demandé à ce que son aptitude à subir un procès fasse l’objet d’une évaluation de l’Institut Philippe-Pinel. Cette requête a été acceptée et l’accusé demeurera incarcéré jusqu’à son retour en cour le 16 juillet. 

image