25 novembre 2021
Mobilisation pour les travailleurs du CPE le Carrefour des Chanterelles
Par: Le Courrier

Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Publicité
Activer le son

Près d’une vingtaine de manifestants et de syndiqués de la FIPEQ-CSQ ont uni leur voix devant les bureaux de la députée Chantal Soucy lundi et mardi matin pour dénoncer le peu d’engagements du gouvernement sur le plan des négociations en lien avec les centres de la petite enfance. Lors de ces manifestations, les employés du CPE le Carrefour des Chanterelles ont pu compter sur l’appui d’autres institutions représentées par la CSN, dont le CPE les Coquelicots et des Marguerites. Sans convention collective depuis un an et demi, les éducateurs font présentement pression auprès des instances gouvernementales afin de trouver une entente au niveau de leurs demandes. Ils souhaitent entre autres l’obtention d’un soutien adéquat pour les enfants aux besoins particuliers, un meilleur recrutement pour assurer la relève et l’assurance que tous les employés, tous postes confondus, sont payés à leur juste valeur. « On souhaite simplement se faire entendre. Ce n’est pas facile pour personne, car on se fait tous enlever des journées de salaire en faisant la grève. On le fait pour améliorer nos conditions et celles des enfants », affirme Kelly Alarcon, représentante syndicale pour le CPE le Carrefour des Chanterelles. Au moment d’écrire ces lignes, les représentants de l’organisation ont été convoqués à siéger une autre fois à la table de négociation ce jeudi.

image