18 novembre 2021
Noël au bureau : les fêtes de retour en présentiel
Par: Le Courrier

Johanne Dufresne, de la Salle Théâtre La Scène, innove en offrant des soupers-spectacles en formule hybride pour le temps des fêtes grâce à l’équipement numérique acquis pendant la pandémie. Photothèque | Le Courrier ©

Le téléphone ne dérougit pas chez les restaurateurs et les promoteurs d’événements qui remplissent à vue d’œil leurs salles à l’approche du temps des fêtes. Une tendance qui donne espoir aux gestionnaires du coin après plusieurs mois d’attente et d’incertitude.
Publicité
Activer le son

Les Maskoutains n’ont pas perdu le sens de la fête alors que plusieurs groupes d’amis et collègues de travail ont déjà réservé leur table dans les différents restaurants de la ville pour les prochaines semaines. Ce mouvement a été engendré, entre autres, par l’annonce des nouveaux assouplissements des consignes sanitaires émis par la santé publique dans les domaines de la restauration et de l’événementiel.

Rappelons que, depuis le 1er novembre, il n’y a plus de limite de capacité dans les salles à manger et les réservations de groupe sont autorisées sans limite de participants. Un maximum de 10 personnes par table ou les occupants de trois résidences privées est cependant permis. S’ajoute à ces assouplissements la possibilité de danser et de demeurer debout dans la pièce, tout en conservant son masque.

Ces nouvelles sont chaudement accueillies par les restaurateurs qui affichent presque complet pour les fins de semaine à venir. « Les vendredis et samedis du mois de décembre sont complets dans la salle à manger. Il y a encore de la place pour les réservations de groupes, mais les options sont limitées », explique Abbas Sharif, propriétaire du restaurant-bar Le White Rabbit de Saint-Hyacinthe.

Même son de cloche au BilPub, qui compile les réservations jusqu’au mois de janvier. « Notre salle pouvant accueillir un groupe de 45 personnes est en grande demande ces temps-ci. Je crois que les gens se sont passé le mot et veulent célébrer avec nous », affirme Charles-Antoine Rodrigue, un employé du BilPub.

Dans un tout autre univers, la salle de spectacle La Scène offre une formule souper-spectacle pour la période des fêtes. Une alternative qui promet, malgré les circonstances, selon Johanne Dufresne, directrice des opérations de la Salle Théâtre La Scène. « C’est une belle saison des fêtes qui nous attend. Notre calendrier se remplit rapidement, mais il est toujours possible de réserver », souligne-t-elle.

Rester prudent

Malgré l’assouplissement des consignes sanitaires, les entrepreneurs s’assurent de respecter toutes les mesures émises par la santé publique. Parmi les restrictions, la preuve vaccinale et un maximum de 10 personnes par table sont obligatoires afin d’assurer la sécurité de tous.

Certaines entreprises ont opté pour la formule hybride (avec une partie de leurs employés en présentiel et l’autre en virtuel) pour atteindre un maximum de participants aux festivités. C’est d’ailleurs le cas pour certaines équipes qui ont choisi de participer à l’un des soupers- spectacles offerts en mode hybride à la Salle Théâtre La Scène. « Je pense que la formule hybride pour ce genre d’événement est là pour rester. D’autant plus que l’on s’est équipé de matériel technologique afin de développer le volet numérique. Ce n’est que bénéfique pour nous », mentionne Mme Dufresne.

Au restaurant-bar Le White Rabbit, l’équipe se limite à des plus petits groupes pour ne pas créer de confusion au niveau des consignes sanitaires. « C’est certain que c’est dommage cette année, car j’avais des groupes travaillant dans la fonction publique qui voulaient se réunir à plus de 100 personnes et j’ai dû les refuser. Je ne pense pas que leurs patrons auraient été contents d’apprendre la tenue de cette fête au retour de la fin de semaine », affirme Abbas Sharif.

image