9 décembre 2021
Nous dinde-DONNONS : une 3e édition réussie
Par: Laurent Théoret
Benoît Bienvenue et sa fille Julia remettent une boîte festive de dinde d’Industrie Gastronomique Cascajares à une famille choisie par la Maison de la Famille des Maskoutains. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Benoît Bienvenue et sa fille Julia remettent une boîte festive de dinde d’Industrie Gastronomique Cascajares à une famille choisie par la Maison de la Famille des Maskoutains. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La 3e édition de la campagne de financement Nous dinde-DONNONS aura été couronnée de succès. Cette année, la Maison de la Famille des Maskoutains (MFM) et le président d’honneur, Benoît Bienvenue, auront amassé 35 146 $ en dons d’entreprises.

En plus de la somme d’argent récoltée, près de 65 boîtes festives de dinde d’Industrie Gastronomique Cascajares seront distribuées à des familles dans le besoin, bénéficiaires des services de la MFM.

Au cours des mois d’octobre et novembre, toute la communauté d’affaires s’est mobilisée pour recueillir des dons dans le cadre de cette grande campagne et ainsi permettre à des familles de recevoir une dinde.

Les sommes amassées ont été remises à la MFM, qui s’assurera de les investir dans le développement des services au bénéfice du plus grand nombre de familles dans le besoin.

« Un grand succès pour cette opération qui s’est déroulée pour la 3e année consécutive sur le territoire maskoutain », s’est réjouie Lizette Flores, directrice générale de la MFM. De plus, le maire de Saint-Hyacinthe, André Beauregard, s’est dit très heureux que les gens de la région se soient mobilisés pour atteindre les objectifs fixés par la MFM.

Afin de permettre le déploiement de cette campagne, Industrie Gastronomique Cascajares, à qui revient d’ailleurs cette initiative, a offert gratuitement ses fameuses boîtes festives de dinde à la MFM. « Je suis reconnaissante de la générosité des entreprises de la région. Je ressens un élan de communauté tissée serrée lorsque je vois de telles choses se produire », explique Isabelle Eysseric, directrice générale d’Industrie Gastronomique Cascajares.

La MFM s’est quant à elle chargée d’identifier les familles vivant une situation précaire. L.T.

image