7 avril 2022
Provigo Saint-Hyacinthe devient Maxi & Cie
Nouvelle bannière, nouveau contrat de travail
Par: Le Courrier
Les employés syndiqués du supermarché Maxi & Cie situé sur le boulevard Casavant ont signé une nouvelle convention collective de 7 ans. Photothèque | Le Courrier ©

Les employés syndiqués du supermarché Maxi & Cie situé sur le boulevard Casavant ont signé une nouvelle convention collective de 7 ans. Photothèque | Le Courrier ©

Le 14 avril, le Provigo Saint-Hyacinthe changera officiellement de bannière pour devenir un Maxi & Cie. C’est dans un contexte de transition que se sont déroulées les deux rencontres de négociation des syndiqués de cet établissement qui sont membres du syndicat des Travailleurs et travailleuses unis de l’alimentation et du commerce, section locale 500 (TUAC 500). Ceux-ci se sont dotés d’une nouvelle convention collective de travail de sept ans.

Au terme du processus de négociation, l’employeur s’est engagé à conserver tous les avantages négociés dans les précédentes conventions collectives ainsi qu’à maintenir à l’emploi tous les travailleurs. Les titulaires des postes abolis recevront une prime d’ajustement salarial significative et pourront postuler au poste de leur choix dans l’établissement.

Le règlement salarial prévoit une prime à la signature pour tous les syndiqués au maximum des échelles, majorant ainsi leur revenu annuel de plus de 4 %. Puisque les progressions se font par tranche de 500 heures, cela signifie que la rémunération d’un salarié à temps plein augmentera entre 6 % et 8 % par année et qu’un salarié à temps partiel augmentera d’au moins 4 %.

D’autres bonifications ont été apportées à la convention collective, notamment l’ajout de sept postes réguliers, l’augmentation de la prime d’assistant-gérant à 1,25 $ l’heure travaillée ainsi que l’octroi de plus de flexibilité pour les salariés à temps partiel concernant la distribution des heures de travail permettant ainsi une meilleure conciliation travail-vie personnelle.

Cette transition vers une nouvelle bannière est porteuse de bonnes nouvelles pour tous les syndiqués. D’une part parce que l’employeur est convaincu du succès qu’elle remportera et d’autre part parce que les employés seront non seulement mis à contribution, mais pourront également bénéficier de nouvelles opportunités d’emplois très intéressantes.

« Je tiens à féliciter les membres du comité de négociation responsable de ce dossier pour le très bon travail accompli à la nouvelle bannière Maxi & Cie de Saint-Hyacinthe. En faisant preuve de solidarité, le comité de négociation a démontré, une fois de plus, notre engagement à défendre la qualité des emplois et l’amélioration des conditions de travail du secteur de l’alimentation en Montérégie. Nous sommes particulièrement fiers d’avoir pu répondre aux besoins de l’ensemble des syndiqués, présents et futurs, de cet établissement », a déclaré Antonio Filato, président des TUAC 500.

image