5 janvier 2023
Saint-Damase
Oatbox s’installe dans l’ancienne usine d’Agropur
Par: Adaée Beaulieu
L’aménagement de l’usine pour la production du concentré d’avoine d’Oatbox va bon train. Photo gracieuseté

L’aménagement de l’usine pour la production du concentré d’avoine d’Oatbox va bon train. Photo gracieuseté

L’entreprise Oatbox, qui se spécialise dans la production de granola, de gruau et de barres faits d’avoine canadienne, loue depuis cet été une partie de l’ancienne usine d’Agropur, auparavant Damafro, à Saint-Damase.

Elle y produira dès janvier un concentré d’avoine qui servira à confectionner une boisson d’avoine signée Oatbox qui se retrouvera sur les tablettes des épiceries en mars ainsi que d’autres produits tels que des yogourts, des crèmes glacées et du fromage à la crème véganes.

Le projet, d’une valeur de 10 M$, sera supporté financièrement par Investissement Québec, Développement économique Canada et la Caisse Desjardins. Ce sont plusieurs millions de litres de concentré qui pourront être produits chaque année. Pour ceux dédiés à la boisson d’avoine Oatbox, ils seront ensuite envoyés à une autre usine où seront faits le mélange et l’emballage. L’objectif est de trouver des entreprises qui désireront se procurer cet ingrédient de base rare à trouver dans la portion nord-est du Canada et des États-Unis afin que l’usine puisse fonctionner à sa pleine capacité. D’ailleurs, la distribution du produit dans ces deux régions est prévue pour février.

Oatbox désirait depuis des années commercialiser une boisson d’avoine, mais ne trouvait personne pour produire l’ingrédient principal, soit le concentré. Pour ce qui est du site choisi, l’entreprise ne cherchait pas spécifiquement à s’installer à cet endroit, mais l’opportunité s’est avérée fort intéressante. « C’était déjà une entreprise de transformation laitière et les bâtisses comme celle-là se font rares actuellement », explique le président d’Oatbox, Marc-Antoine Bovet.

Rappelons que l’usine avait été acquise en septembre 2021, soit un an après sa mise en vente, par l’entreprise Entrepôt frigorifique Transit de Saint-Hyacinthe, propriété du Groupe Jafaco, au montant de 5,4 M$. Pierre-Luc Guillemette, gestionnaire pour le Groupe Jafaco, avait affirmé au COURRIER en novembre qu’il y aurait du nouveau en janvier sur le site.

Le président d’Oatbox et le maire de Saint-Damase, Alain Robert, ont confirmé que trois entreprises occupent les lieux. L’identité des deux autres n’a pas été communiquée. M. Robert se réjouit que des activités y reprennent. « Je suis heureux, car la bâtisse était vacante depuis environ deux ans », a-t-il déclaré.

Oatbox exploitera 22 000 pieds carrés sur environ 80 000.

image