16 juin 2022
ORANGE déploie sa 7e édition à Expression et au Jardin Daniel A. Séguin
Par: Maxime Prévost Durand
Sur la photo, les codirecteurs d’ORANGE, Marcel Blouin et Véronique Grenier, entourent les commissaires de cette 7e édition, Véronique Leblanc et Elise Anne LaPlante. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Sur la photo, les codirecteurs d’ORANGE, Marcel Blouin et Véronique Grenier, entourent les commissaires de cette 7e édition, Véronique Leblanc et Elise Anne LaPlante. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Après avoir germé pendant une année de plus que prévu en raison de la pandémie, la triennale ORANGE, l’événement d’art actuel de Saint-Hyacinthe a lancé sa 7e édition avec le vernissage de l’exposition Cultiver l’humilité | M8jagen piwihozw8gan le 12 juin à Expression, centre d’exposition et au Jardin Daniel A. Séguin.

Pas moins de 11 artistes – toutes des femmes – du Québec, du Canada et même d’ailleurs participent à ce projet piloté par les commissaires Elise Anne LaPlante et Véronique Leblanc. En plus d’exposer à Expression, quatre d’entre elles proposent des œuvres au Jardin Daniel A. Séguin, partenaire de cette édition d’ORANGE.

« C’est un projet d’événement qui a été imaginé autour de la question : que voulons-nous apprendre des plantes? On s’est intéressées aux différents sens que pouvait prendre le végétal dans les pratiques d’artistes en art actuel », a souligné Elise Anne LaPlante en présentant l’exposition.

De nombreuses techniques artistiques s’entremêlent, qu’il s’agisse de teinture végétale sur des bandes de coton, de perlage, de collage, d’impression ou même d’installation vidéo et audio.

Une programmation variée animera ORANGE durant tout l’été. En plus des deux sites principaux, des activités seront offertes au Musée des Abénakis d’Odanak et un microfestival se tiendra dans le Kamouraska en collaboration avec VRillE | Art actuel.

« On envisage vraiment [cette édition] comme un événement artistique et communautaire, c’est-à-dire qu’on propose des rencontres avec l’art, mais aussi avec d’autres pratiques en lien avec le végétal », ont souligné les commissaires.

L’exposition Cultiver l’humilité | M8jagen piwihozw8gan se poursuivra jusqu’au 11 septembre.

image