7 mai 2020
Petit lexique de base en automobile
Par: Marc Bouchard

Quand on est journaliste automobile depuis quelques années, et ma gêne naturelle m’empêche de vous dire combien exactement, on a tendance à croire que tout le monde sait de quoi on parle en nous lisant. La plupart de mes essais comportent donc leur part d’explications techniques, même si j’essaie de demeurer le plus souvent dans des domaines facilement compréhensibles.

Mais au cours des dernières semaines, j’ai reçu un grand nombre de questions portant sur certaines technicalités, que j’utilise fréquemment dans chacun de mes essais routiers. Après une ou deux questions, je ne me sentais pas trop interpellé. Mais quand un ami plus proche a lui aussi soulevé le doute, je me suis rendu à l’évidence.

Il faut dire que la technologie automobile évolue rapidement. Et que même pour des systèmes ayant quelques années d’ancienneté, leur usage ou leur fonction ne sont pas toujours limpides pour tout le monde. Prenons donc un petit temps d’arrêt pour fournir quelques explications techniques.

Attention : je n’ai nulle prétention de devenir ingénieur ou mécanicien. Mais espérons que ces quelques détails vous seront utiles à l’avenir.

Rouage intégral

Le système de rouage intégral permet de transférer la puissance aux roues, selon qu’elles perdent de l’adhérence. Plusieurs nuances sont cependant offertes :

– Prise temporaire : comme son nom l’indique, celle-ci ne fonctionne qu’en cas de besoin. Sur une chaussée parfaitement sèche, par exemple, le véhicule est seulement entraîné par deux roues motrices, avant ou arrière (selon sa configuration). Aussitôt que celles-ci perdent de leur motricité, une partie du couple moteur est acheminée aux deux autres roues.

– Sur demande : voilà un mode d’entraînement qui a largement été balayé par l’électronique, mais que l’on retrouve encore sur quelques utilitaires et camionnettes. Cette option permet, pour les véhicules qui en sont encore équipés, de paramétrer le mode d’entraînement selon les conditions – souvent extrêmes – du terrain. Pensez aux Jeep et à leur levier qui permet de choisir à la main!

– Assistance électrique : l’idée de créer un véhicule à quatre roues motrices à l’aide d’un moteur électrique est en voie de devenir monnaie courante. Et pas seulement sur les véhicules électriques. Sur les hybrides aussi. Il s’agit simplement d’utiliser des moteurs électriques aux quatre roues, qui interviennent comme un rouage intégral à prise constante. Efficace et dynamique.

image