3 Décembre 2015
Chambre de commerce
Pierre Rhéaume à la direction générale
Par: Jean-Luc Lorry

Pierre Rhéaume vient d’être nommé directeur général de la Chambre de commerce et de ­l’industrie Les Maskoutains. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Pierre Rhéaume vient d’être nommé directeur général de la Chambre de commerce et de ­l’industrie Les Maskoutains. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le conseil d’administration de la Chambre de commerce et de l’industrie Les ­Maskoutains n’a finalement pas procédé à un appel de candidatures pour combler le poste de directeur général de cet ­organisme. Les administrateurs ont ­décidé de confirmer à ce titre Pierre Rhéaume qui assurait l’intérim depuis le départ de Claire Sarrasin fin septembre.

Publicité
Activer le son

« Pierre est l’homme de la situation et représente un atout majeur pour la chambre de commerce. Il est le candidat qui va nous mener à bon port », considère avec enthousiasme, Simon Giard, président du conseil d’administration de la Chambre de commerce et de l’Industrie Les Maskoutains.

Pierre Rhéaume ne manque pas d’idées pour les prochains mois à venir. « Nous ­allons faire un suivi des États généraux en organisant un Forum économique le 23 ­février qui se tiendra probablement au Centre BMO. Concernant nos dîners-conférences, je compte inviter des conférenciers de la région. Je veux que nous soyons un ­organisme qui a des idées », indique en ­entrevue au COURRIER, M. Rhéaume.

Celui-ci nous a confirmé le retour du Tournoi de golf annuel qui avait quitté cette année la programmation pour être remplacé par La grande soirée des passionnés, ­initiée par Mme Sarrasin. M. Rhéaume nous a mentionné que La grande soirée des passionnés devrait être de retour en 2016.

Quant au festival gourmand, Le Rendez-vous des papilles, cette activité pourrait ­renaître de ses cendres sous la forme d’une journée gourmande qui aurait lieu à l’automne et qui serait financée par un partenaire privé.

Comme directeur général, M. Rhéaume percevra un salaire de 60 000 $. « J’ai ­proposé au conseil une rémunération moins élevée pour disposer d’une équipe autour de moi », précise M. Rhéaume.

Pour mener à bien les projets de la Chambre, M. Rhéaume pourra compter sur la collaboration de Nancy Bergeron à titre de coordonnatrice administrative et de ­Véronique Blais comme conseillère en communication.

Entrepreneur oeuvrant dans le milieu des communications depuis plus de 16 ans, Pierre Rhéaume ne compte pas mettre un terme aux contrats auxquels il est lié comme celui de directeur des communications pour le Salon de l’agriculture et ­Expo-Champs.

M. Rhéaume signe également une ­chronique hebdomadaire dans La terre de chez nous, une publication agricole appartenant à l’UPA.

Ces temps-ci, ce communicateur est un homme populaire en ville puisqu’il confirme avoir été approché pour se porter candidat comme conseiller municipal dans le district Saint-Sacrement.

Ce poste de conseiller est vacant depuis l’élection de Brigitte Sansoucy comme ­députée fédérale de Saint-Hyacinthe-Bagot. « Je ne suis pas intéressé. J’ai 62 ans et je veux garder un peu de temps pour ma ­famille », répond sur le sujet M. Rhéaume.

Depuis que celui-ci est à la barre de la chambre de commerce locale, 70 nouveaux membres y ont adhéré. « Nous sommes en campagne de recrutement. Nous ­comptons environ 700 membres et nous visons 1000 adhérents. »

Régulièrement, M. Rhéaume rencontre de potentiels partenaires financiers et se dit très optimiste pour la suite des choses.

Claire Sarrasin

Les administrateurs de la Chambre doivent maintenant régler le dossier du licenciement de l’ex-directrice générale, Claire Sarrasin.

Selon nos informations, Mme Sarassin a décidé de contester son congédiement par voie juridique. « Les deux parties sont en discussion pour trouver un règlement. Je ne souhaite pas commenter ce dossier », glisse Simon Giard sur le sujet.

Mme Sarrasin n’a pas retourné notre appel.

image