16 décembre 2021
Plus de 160 cas de COVID dans nos écoles
Par: Maxime Prévost Durand

D’importantes éclosions de COVID-19 frappent le milieu scolaire à l’approche des fêtes. Pas moins de 163 cas sont rapportés dans les écoles privées et publiques de la région maskoutaine, une situation qui a même amené le Collège Saint-Maurice et l’École secondaire Saint-Joseph à fermer leurs portes dans les derniers jours et à basculer en enseignement à distance jusqu’aux vacances prévues à la fin de la semaine.

À lui seul, le Collège Saint-Maurice rapportait 62 cas mardi parmi ses élèves et les membres du personnel. L’École secondaire Saint-Joseph comptait de son côté une trentaine de cas. Dans le secteur public, le Centre de services scolaire de Saint-Hyacinthe (CSSSH) cumulait 71 cas dans ses établissements, dont 35 associés aux différents immeubles de l’école primaire aux Quatre-Vents.

Il s’agit d’une situation sans précédent pour les établissements scolaires de Saint-Hyacinthe et des environs. On avait déjà commencé à remarquer une augmentation des cas dans les dernières semaines dans différentes écoles, mais la COVID-19 s’est propagée comme une véritable traînée de poudre dans les derniers jours, et ce, dans des établissements qui avaient été épargnés jusqu’ici.

Le Collège Saint-Maurice, qui n’avait eu aucun cas de COVID-19 depuis la rentrée scolaire, a été le premier à fermer ses portes de façon préventive vendredi dernier. Un premier cas avait été signalé dans son établissement le 5 décembre, mais l’augmentation importante des cas dans les jours qui ont suivi a amené la directrice générale Karine Gamache à prendre la décision de passer à l’enseignement virtuel pour l’ensemble des élèves, même si la santé publique ne l’y contraignait pas.

Au moment de sa fermeture, vendredi, le Collège Saint-Maurice rapportait 28 cas. À la suite d’un dépistage massif, ce chiffre a plus que doublé depuis.

« Ça nous confirme que c’était la bonne décision à prendre [de fermer l’école], surtout avec Noël qui s’en vient », a soutenu Mme Gamache dans un entretien téléphonique avec LE COURRIER, mardi.

La directrice générale a tenu à se faire rassurante en précisant que les élèves positifs à la COVID-19 ont seulement des symptômes légers. Elle estime qu’un « ensemble de facteurs » a pu contribuer à une telle éclosion.

Quelques jours plus tard, mardi, c’était au tour de l’École secondaire Saint-Joseph d’annoncer la fermeture de ses portes jusqu’au congé des fêtes. Dans une lettre envoyée aux parents, dont LE COURRIER a obtenu copie, le directeur général Jean-François Racine a fait savoir que 21 élèves de huit groupes différents étaient positifs à la COVID-19, en plus de neuf membres du personnel.

« […] De nombreux autres ont des symptômes et sont en attente d’un résultat à la suite d’un test COVID-19 », a-t-il ajouté pour expliquer la décision de fermer l’établissement et de tenir les cours de façon virtuelle pour le reste de la semaine.

« Nous avons fait tout en notre possible pour éviter ces remous et cette finalité, mais nous devons composer avec cette réalité qui nous frappe de plein fouet, a indiqué M. Racine. La bonne nouvelle, c’est que le congé du temps des fêtes est à nos portes et nous espérons que ce moment favorisera le retour à la santé de tous ceux et celles qui sont touchés présentement. »

Plusieurs examens étaient prévus cette semaine, tant du côté du Collège Saint-Maurice que de l’ÉSSJ. Compte tenu du passage à l’enseignement à distance, ceux-ci seront reportés après les fêtes, ont informé les deux institutions scolaires.

Des classes fermées à l’école aux Quatre-Vents

L’école primaire aux Quatre-Vents est aussi durement touchée par la COVID-19 avec 35 cas rapportés en date de mardi. Cette situation a entraîné la fermeture de neuf classes de manière préventive, soit deux à l’immeuble Saint-Louis, deux à l’immeuble Saint-Barnabé-Sud et cinq à l’immeuble Saint-Jude, a confirmé le Centre de services scolaire de Saint-Hyacinthe. Aucun groupe n’a été fermé à l’immeuble Saint-Bernard.

« Tout comme l’année dernière, les élèves dont le groupe complet est fermé en raison de cas de COVID-19 bénéficient d’enseignement à distance et du matériel informatique est mis à leur disposition », a soutenu Esther Charrette, régisseuse aux communications du CSSSH.

Un groupe est aussi fermé à l’école Saint-Thomas-d’Aquin, où quatre cas sont dénombrés, et à l’école Bois-Joli–Sacré-Coeur, où deux cas sont rapportés.

Pas moins de 15 établissements du CSSSH comptent au moins un cas de COVID-19, dont 11 au primaire. La plupart affichent seulement un ou deux cas. Au secondaire, l’école Fadette et la polyvalente Hyacinthe-Delorme avaient respectivement neuf et huit cas.

Un impact dans la MRC

La situation dans les écoles a évidemment occasionné un bond énorme des cas dans la région. Les plus récentes données de la Direction de santé publique de la Montérégie, parues mardi, font état de 160 cas à travers la MRC des Maskoutains, soit 96 de plus que la semaine précédente.

Des municipalités plutôt épargnées jusqu’ici par la pandémie sont maintenant touchées par la COVID-19, comme Saint-Jude (21 cas), Saint-Barnabé-Sud (12 cas), La Présentation (10 cas), Saint-Bernard-de-Michaudville (9 cas) et Saint-Louis (8 cas). À Saint-Hyacinthe, le nombre de cas s’élève à 73. Seulement trois des dix-sept municipalités de la MRC des Maskoutains n’ont aucun cas, soit Sainte-Hélène-de-Bagot, Saint-Liboire et Saint-Simon.

Par ailleurs, un nouveau décès a été déploré en lien avec la COVID-19 au cours des derniers jours sur le territoire maskoutain. À l’Hôpital Honoré-Mercier, huit personnes infectées par la COVID-19 sont hospitalisées, dont trois aux soins intensifs.

image