31 mars 2022
Primaire en spectacle : pour les jeunes
Par: Maxime Prévost Durand
Sept élèves du primaire assureront l’animation de Primaire en spectacle cette année. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Sept élèves du primaire assureront l’animation de Primaire en spectacle cette année. Photo François Larivière | Le Courrier ©

L’organisatrice de Primaire en spectacle, Josée Desmarais, est enthousiaste à l’idée de pouvoir revoir les jeunes monter sur scène ce printemps. On la voit en compagnie de Sylvain Lussier, responsable des animateurs. Photo François Larivière | Le Courrier ©

L’organisatrice de Primaire en spectacle, Josée Desmarais, est enthousiaste à l’idée de pouvoir revoir les jeunes monter sur scène ce printemps. On la voit en compagnie de Sylvain Lussier, responsable des animateurs. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les élèves du primaire pourront à nouveau briller sur scène ce printemps. Primaire en spectacle fera son retour avec sa 9e édition, le 13 mai, à la polyvalente Hyacinthe-Delorme, après deux années d’absence en raison de la pandémie.

« D’une manière ou d’une autre, il fallait qu’on reparte [cette année]. Surtout pour les jeunes », s’est exclamée Josée Desmarais, organisatrice de Primaire en spectacle, lors d’une rencontre avec LE COURRIER pour annoncer le retour de cette activité phare.

Que ce soit en chant, en musique ou en danse, les enfants ont l’occasion avec cette activité de partager leur talent caché devant un public émerveillé. Pour la grande majorité d’entre eux, il s’agit d’une première expérience de scène.

« L’idée, c’est de leur faire goûter à la scène, à l’arrière-scène, de les faire rencontrer des gens du milieu et de les intéresser le plus possible aux arts de la scène », soutient Mme Desmarais.

Une dizaine d’écoles participeront cette année à Primaire en spectacle et un finaliste sera désigné pour chacune d’elles. C’est bien peu comparativement à la vingtaine et à la trentaine d’écoles que l’on comptait par les années passées, mais c’est un nombre très satisfaisant dans le contexte actuel, souligne l’organisatrice de l’activité.

« On s’attendait à avoir à peu près ce nombre parce qu’on savait que ça avait été difficile pour les écoles [durant la pandémie] », affirme-t-elle, respectant les réticences de certains enseignants et de certaines écoles à participer cette année.

Par ailleurs, l’animation de la grande finale mettra elle-même en vedette sept élèves du primaire qui voulaient vivre cette expérience. La thématique des émissions jeunesse a été choisie pour cette 9e édition.

« On voulait un thème qui ne parle pas d’actualité, qui fait décrocher. On veut faire rire les gens. Ce seront des textes humoristiques, un peu burlesques », mentionne Sylvain Lussier, qui est également membre de l’organisation et responsable des animateurs.

La relance

Cette 9e édition de Primaire en spectacle devait d’abord se tenir au printemps 2020, mais la grande finale n’a jamais pu avoir lieu en raison du début de la pandémie. « La moitié des finales-écoles avaient eu lieu avant qu’on soit confinés. On a dû tout annuler parce qu’on ne pouvait rien faire », se remémore avec tristesse Josée Desmarais.

L’an dernier, la possibilité de tenir le rendez-vous virtuellement avait été étudiée, mais différents enjeux liés aux restrictions sanitaires avaient amené l’organisation à faire de nouveau une croix sur cette activité.

Cette année, ce sera la bonne, nous assure-t-on. Le contexte est plus favorable à la présentation du concours. « S’il devait arriver une autre vague et qu’on ne peut plus faire la finale en présentiel, on a déjà notre plan pour la faire en virtuel », affirme Sylvain Lussier.

Primaire en spectacle a d’ailleurs revu ses façons de faire dans le contexte actuel, explique-t-il. « Avant, on se déplaçait dans les écoles pour aller juger [et faire la sélection des finalistes]. Maintenant, les écoles vont filmer leur finale et on fait notre sélection à partir de ça », indique M. Lussier.

Ce qui ne change pas, c’est la grande finale qui, elle, se tiendra toujours en présentiel sur la scène de l’auditorium de la polyvalente Hyacinthe-Delorme. Le rendez-vous aura lieu le vendredi 13 mai et le public est invité à y assister en grand nombre. Des billets à petit prix seront disponibles à l’entrée.

image