12 mai 2022
Grâce à la performance de son équipe Mad Joker
ProCheer enregistre le meilleur classement mondial de son histoire à Orlando
Par: Maxime Prévost Durand
L’équipe Mad Joker est devenue la première dans l’histoire du club ProCheer à atteindre la finale du Championnat du monde de cheearleading. Elle a finalement percé le top 10, terminant au 8e rang. Photo gracieuseté

L’équipe Mad Joker est devenue la première dans l’histoire du club ProCheer à atteindre la finale du Championnat du monde de cheearleading. Elle a finalement percé le top 10, terminant au 8e rang. Photo gracieuseté

Le club maskoutain ProCheer a ajouté un nouveau haut fait d’armes à son histoire au Championnat du monde de cheerleading qui s’est tenu à Orlando, en Floride, les 24 et 25 avril. Son équipe Mad Joker a terminé au 8e rang parmi 34 clubs dans sa catégorie, enregistrant du même coup sa meilleure performance sur la scène internationale.

« C’est la première fois que ProCheer se classe aussi bien au Championnat du monde », s’est exclamée avec fierté la directrice générale et entraîneuse du club de Saint-Hyacinthe, Jessika Gardner, à son retour au pays.

Lors de leur premier passage, en demi-finale, les 23 athlètes qui forment l’équipe Mad Joker ont brillé avec l’une de leurs meilleures performances en carrière. Cela leur a permis de se classer au 3e rang parmi les neuf équipes canadiennes de la classe internationale niveau 6 en compétition, un résultat qui leur donnait accès à la grande finale face aux meilleures équipes de la planète. Les athlètes maskoutains ont connu un passage moins éclatant en finale, mais ils ont tout de même réussi à percer le top 10 mondial.

« Ç’a été une expérience exceptionnelle, a relaté Jessika Gardner. Ce qui me rend le plus fière, c’est que j’ai réussi à amener des filles qui sont avec moi depuis qu’elles ont 6-7-8 ans, et qui ont aujourd’hui 19-20 ans, à vivre cette expérience. »

C’était seulement la troisième fois que ProCheer voyait une de ses équipes participer au Championnat du monde de cheerleading. Le club maskoutain devait y prendre part aussi en 2020, mais la pandémie en a décidé autrement. Son meilleur résultat auparavant était une 19e place, enregistrée en 2019. Jamais le club maskoutain n’avait atteint la finale de cette compétition.

Pour se qualifier, Mad Joker avait participé à la compétition virtuelle Cheer Fest en février. Sa performance lui avait valu un laissez-passer pour Orlando.

Avant de s’envoler pour la Floride, l’équipe a mis les bouchées double en ajoutant des entraînements à son horaire afin d’être au sommet de sa forme pour ce grand rendez-vous dont rêvent toutes les cheerleaders.

« La pandémie nous a rentré dedans au niveau de nos performances. La surprise a été exceptionnelle d’avoir ce résultat à Orlando, a reconnu Jessika Gardner. […] Notre esprit d’équipe nous a vraiment permis de nous démarquer. Tout le monde était là ensemble et tout le monde y croyait. »

image