28 octobre 2021
Quand un projet Instagram se transforme en livre
Par: Maxime Prévost Durand

Avec son livre Dans ma cuisine, recettes et histoires pour la famille, la Maskoutaine Josée Bisaillon propose une vision différente – et illustrée – du milieu culinaire. Photo gracieuseté

C’est en partageant sur Instagram des illustrations de recettes, comme celle-ci, que Josée Bisaillon a été approchée par une maison d’édition pour faire un livre de recettes. Photo Instagram (@joseebisaillon)

L’illustratrice maskoutaine Josée Bisaillon n’a pas la prétention d’être une grande cuisinière. Pourtant, elle vient de lancer un livre de recettes intitulé Dans ma cuisine, recettes et histoires pour la famille, un projet arrivé un peu par accident à la suite d’une démarche personnelle partagée sur Instagram.
Publicité
Activer le son

Pendant tout le mois d’octobre l’an dernier, Josée Bisaillon s’était donné le défi d’illustrer une recette par jour et de les partager sur Instagram dans le cadre de l’Inktober, un mouvement sur les réseaux sociaux qui consiste à produire chaque jour un dessin en respectant des contraintes. Ses illustrations ont capté l’attention des Éditions Fonfon, une maison d’édition avec laquelle elle avait déjà collaboré par le passé, et les voilà maintenant rassemblées dans un livre, un an plus tard.

« C’est le fun de voir qu’une recherche personnelle mène à un livre », s’enthousiasme l’illustratrice, qui est la première à être surprise de l’engouement généré par ses recettes illustrées.

« Je suis juste une mère de famille qui pitche des choses dans la casserole à peu près et qui partageait ça sans prétention », souligne-t-elle en riant en entrevue téléphonique avec LE COURRIER.

Habituée de participer au mouvement Inktober, un défi qui l’amène à travailler sa créativité, Josée Bisaillon cherchait une thématique amusante et différente. C’est là que l’idée des recettes lui est venue. « Je voulais quelque chose de le fun à dessiner », lance-t-elle au bout du fil.

Ses illustrations sont un peu à l’image de sa cuisine : un peu chaotiques, mais surtout vivantes et colorées. « Je cuisine un peu comme j’illustre, image-t-elle. Je fais plein de gaffes, mais des fois, ça donne des choses le fun… et d’autres fois moins! »

La plupart des recettes « super faciles à réaliser » qu’elle a partagées sur Instagram ont fait leur chemin jusqu’au livre, puis quelques-unes ont été laissées de côté au profit de nouvelles. « Une cheffe est repassée pour voir si ça fonctionnait, ces recettes. Je mesure à peu près, donc il y a des choses qui ne marchaient pas pantoute », s’esclaffe Josée Bisaillon.

Une fibre familiale forte se dégage également de cet ouvrage, ponctué d’anecdotes et d’histoires entre la présentation des différents délices culinaires. Des recettes de ses proches, comme les « muffins aux zucchinis de grand-mère Thérèse » et les « biscuits choco-noix-noix de coco de [sa fille] Margot », s’y retrouvent d’ailleurs.

« Ce que je voulais, c’est que ce soit un beau livre de recettes, qu’il soit attrayant pour toute la famille. Je voulais ajouter un côté ludique à cuisiner », affirme l’illustratrice.

Pour permettre à ce projet inattendu de voir le jour, Josée Bisaillon a dû faire quelques acrobaties dans son horaire de travail, déjà bien rempli. « Ça a été un peu chaotique avec les autres livres sur lesquels je travaillais et les enfants qui étaient à la maison [durant le confinement] », reconnaît-elle, ajoutant être fière du produit final.

En septembre, un livre anglophone jeunesse pour lequel elle a réalisé les illustrations, intitulé A Great Big Night, a été publié, puis deux autres livres sur lesquels elle a travaillé doivent paraître le printemps prochain. Au fil de sa carrière, elle a illustré plus d’une trentaine de livres pour enfants et a même lancé son propre livre jeunesse, Reviens sur Terre Esther!, en 2018.

image