21 octobre 2021
Olymel et le milieu agroalimentaire en deuil
Réjean Nadeau succombe à un cancer
Par: Sarah-Eve Charland

Le président-directeur général d’Olymel, Réjean Nadeau. Photo gracieuseté

Le président-directeur général (PDG) d’Olymel, Réjean Nadeau, est décédé le 14 octobre d’un cancer. Plusieurs personnes ont voulu rendre hommage à cet homme qui a contribué au succès de l’entreprise pendant des décennies.
Publicité
Activer le son

Le 7 octobre dernier, Olymel a été informé de l’incapacité de M. Nadeau à exercer ses fonctions en raison de la maladie. C’est le vice-président principal, Yanick Gervais, qui a pris la relève à ce moment. Le décès de M. Nadeau est survenu une semaine plus tard à sa résidence de Rougemont, entouré des siens.

Avant son départ, M. Nadeau avait pris le temps d’écrire une note destinée à la direction et à l’ensemble des employés Olymel, ainsi qu’au propriétaire de Sollio.

« Soyez attentifs à vos collègues, souriez, questionnez votre attitude et votre façon de diriger, ouvrez-vous aux changements : ils seront tantôt technologiques et feront évoluer notre modèle d’affaires; tantôt vous verrez notre vieux modèle présentiel devenir hybride; tantôt la voie de la croissance et du développement provoquera encore et à nouveau des chocs sur l’organisation et finalement, la direction connaîtra un nouvel essor sous une nouvelle gouverne. Ce sont autant de défis que je vous sais capables de relever, telle une famille tissée serrée », a-t-il communiqué.

Âgé de 71 ans,Réjean Nadeau a succombé à un cancer soudain et virulent, selon un communiqué d’Olymel. Pas plus tard qu’en mai, il avait assisté à un point de presse avec le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, la députée de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy et le ministre de l’Agriculture, André Lamontage. Cela a été sa dernière apparition publique à Saint-Hyacinthe.

Rendre hommage

Le ministre de l’Agriculture a d’ailleurs offert ses sympathies à la famille et aux proches de l’homme d’affaires. « M. Nadeau est un homme d’exception qui a contribué de façon remarquable au développement du secteur bioalimentaire et à l’économie du Québec. Son passage restera gravé dans nos mémoires. »

Le premier vice-président d’Olymel, Paul Beauchamp, a aussi souligné les qualités de M. Nadeau. « Réjean Nadeau a toujours éprouvé une grande fierté de faire rayonner les produits québécois et canadiens tant sur le marché domestique qu’à l’étranger. Son esprit entrepreneurial, sa résilience devant les défis de l’industrie agroalimentaire, sa confiance inébranlable dans les qualités des femmes et hommes œuvrant à ses côtés, son humanisme ont été des sources d’inspiration pour nous tous et le demeureront bien après sa disparition. »

Le président général de l’UPA, Marcel Groleau, a affirmé être touché profondément par le décès de Réjean Nadeau. « Il a mené son entreprise à un niveau impressionnant et son apport marquera à jamais l’économie du Québec », a-t-il dit.

M. Nadeau a contribué à la croissance de l’entreprise depuis 1996, notamment par l’expansion des activités vers l’Ontario, l’Alberta, la Saskatchewan et au Nouveau-Brunswick grâce à de nombreux partenariats, fusions et acquisitions.

Pendant sa gouverne, Olymel a remporté sept fois un Prix Mercure entre 2011 et 2019, dont le Mercure de Grande entreprise de l’année en 2013. Réjean Nadeau a accédé au Temple de la renommée de l’Association des détaillants en alimentation du Québec. Il avait aussi mis la main sur le Prix Hommage Grand Bâtisseur du Mouvement Desjardins en 2016.

image