11 août 2022
C’est si bon... de danser!
Revivre les grands cabarets au Centre de congrès
Par: Maxime Prévost Durand
En plus d’un orchestre, les chanteurs Marc Hervieux et Kim Richardson accompagneront l’animateur Claude Saucier (à l’avant) à l’occasion du spectacle C’est si bon… de danser! présenté à Saint-Hyacinthe. Photo Jean-Charles Labarre / spinprod.com

En plus d’un orchestre, les chanteurs Marc Hervieux et Kim Richardson accompagneront l’animateur Claude Saucier (à l’avant) à l’occasion du spectacle C’est si bon… de danser! présenté à Saint-Hyacinthe. Photo Jean-Charles Labarre / spinprod.com

Le Centre des arts Juliette-Lassonde continue d’innover cet été. Après s’être aventuré au Stade L.-P.-Gaucher au printemps pour un spectacle de patinage contemporain, voilà que le diffuseur se tournera pour la première fois vers le Centre de congrès de Saint-Hyacinthe les 19 et 20 août pour présenter <i>C’est si bon… de danser!</i>

Comme il le fait depuis plus de 10 ans avec l’émission de radio C’est si bon, sur les ondes d’ICI Musique, l’animateur Claude Saucier fera revivre les grandes chansons des années 1940 à 1950 avec ce spectacle. Pour l’occasion, il sera accompagné d’un orchestre de 18 musiciens, mené par le chef Ron Di Lauro, et des chanteurs Marc Hervieux et Kim Richardson.

Pourquoi au Centre de congrès? Simplement parce que la formule du spectacle vise à raviver l’esprit des grands cabarets d’autrefois et que l’endroit s’y prêtait mieux, nous avait expliqué le directeur général du Centre des arts, Jean-Sylvain Bourdelais, lors du dévoilement de la programmation. Ainsi, devant la scène, la salle sera agrémentée d’une piste de danse entourée de tables rondes, comme dans les salles de bal de l’époque.

« Au début, on pensait faire simplement un concert, mais l’idée a évolué et on s’est dit qu’on pourrait amener les gens à danser, souligne Claude Saucier en entrevue avec LE COURRIER. Donc ceux qui veulent danser peuvent le faire, puis ceux qui veulent seulement écouter peuvent le faire aussi. Ça crée un climat sympathique, d’ouvrir la porte à la danse. Ça brise la distance entre le public et l’orchestre. »

Des œuvres de Tommy Dorsey, Glenn Miller, Artie Shaw, Harry James et Cole Porter trouvent leur place dans ce spectacle grandiose. Tout comme l’indémodable Frank Sinatra. Certains airs sont plus connus, d’autres gagnent à l’être, poursuit Claude Saucier.

« Ce sont des chansons que l’on n’entend plus. C’est de là qu’était née l’idée de l’émission de radio. J’avais dit à Radio-Canada que c’était le répertoire fondamental de ce qui a suivi en musique et qu’on était en train de l’oublier. Pourtant, ce sont des pièces géniales. Quand on les écoute aujourd’hui, on se dit qu’elles sont belles, avec raison. »

L’émission que pilote l’animateur sur ICI Musique a gagné un succès important au fil des années, signe que ces œuvres traversent les époques et continuent de trouver leur public.

« Les gens qui écoutent l’émission nous demandaient si c’était possible de faire revivre les années 30 et 40 sur scène aussi, avec un gros orchestre, raconte Claude Saucier. Personne ne pensait que c’était quelque chose de possible [de produire un spectacle comme celui-là]. On se disait que ça coûterait trop cher, mais au fond, c’était faisable. Il fallait simplement avoir l’audace et le producteur Martin Leclerc a voulu l’essayer. L’émission marche tellement fort qu’il s’est dit qu’une clientèle attendait ça et, jusqu’à maintenant, ça marche très bien. »

Certains détenteurs de billets ont dû s’armer de patience puisque les représentations de C’est si bon… de danser! à Saint-Hyacinthe étaient d’abord prévues à l’été 2020. Elles ont été reportées à maintes reprises en raison de la pandémie, mais cette fois sera la bonne et l’attente en aura valu la peine, promet Claude Saucier.

« J’ai vraiment hâte de rencontrer les gens de Saint-Hyacinthe. Je sais qu’ils sont à l’écoute [de l’émission de radio] depuis 10 ans », conclut-il.

Pour ceux qui désirent vivre l’expérience complète, il est possible de se procurer des billets pour une formule souper- spectacle cinq services. Tous les détails au www.centredesarts.ca.

image