3 Décembre 2020
Rumeurs & indiscrétions
Par: Le Courrier

Publicité
Activer le son

Le nouvel arrêt installé sur la côte de l’avenue Sainte-Anne, à l’intersection de la rue Girouard Ouest, est en vigueur depuis lundi. Des fenêtres du deuxième étage du COURRIER, nous sommes aux premières loges pour constater que les automobilistes auront besoin de quelques jours pour s’habituer. L’endroit a toujours été périlleux à négocier et cela continuera de l’être malgré la nouvelle signalisation. À noter qu’il aura fallu l’intervention du COURRIER pour que l’on pense à désactiver le feu clignotant jaune au-dessus de l’intersection lundi midi. Une décision éclairée!

Le déneigement et l’épandage d’abrasifs devront aussi être à la hauteur cet hiver à cet endroit. Nos journalistes en télétravail ne seront d’aucune utilité pour pousser les automobilistes qui peineront à se dégager après un arrêt forcé en pleine côte. Il y en aura, c’est écrit dans le ciel…

Lu avec intérêt dans le Journal de Montréal de samedi, un dossier sur les élus municipaux qui ont été sanctionnés par la Commission municipale du Québec pour des entorses à l’éthique. Un conseiller municipal de Saint-Barnabé-Sud figurait dans la liste des 38 élus qui se sont fait taper sur les doigts. Roger Cloutier, conseiller au poste #3, s’est vu imposer une suspension de 45 jours sans salaire à partir du 7 octobre pour avoir demandé au livreur de mazout retenu par la Municipalité s’il pouvait lui aussi avoir droit au même tarif préférentiel. On lui reprochait d’avoir utilisé sa fonction pour favoriser ses intérêts personnels.

image