13 avril 2023 - 07:00
Saint-Hyacinthe convoite le bâtiment de la MRC
Par: Sarah-Eve Charland
Après le déménagement du siège social de la MRC des Maskoutains, le bâtiment de l’avenue du Palais sera mis en vente. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Après le déménagement du siège social de la MRC des Maskoutains, le bâtiment de l’avenue du Palais sera mis en vente. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La Ville de Saint-Hyacinthe lorgne le bâtiment de la MRC des Maskoutains, situé au centre-ville, qui sera mis en vente après son déménagement sur le boulevard Laframboise. Encore embryonnaire, l’idée serait entre autres d’y reloger la Cour municipale afin de libérer des locaux à l’hôtel de ville pour les employés.

L’immeuble convoité se trouve au centre-ville à quelques pas de l’hôtel de ville. Le maire de Saint-Hyacinthe, André Beauregard, y voit donc une opportunité. Il dit avoir eu l’idée l’automne dernier. L’administration et le conseil municipal auraient approuvé cette suggestion. La Ville a donc procédé à l’évaluation du bâtiment. Au moment de mettre sous presse, le montant de l’évaluation n’avait pas encore été divulgué.

« Je leur ai dit qu’avant de donner ça à un agent d’immeuble et d’être obligé de verser une commission, on va faire nos devoirs de notre côté. On est aussi en train d’évaluer les possibilités de modifier ce bâtiment-là en fonction de nos besoins. La prochaine étape sera de s’asseoir avec la MRC pour lui préciser nos attentes et notre offre », mentionne le maire, en soulignant qu’aucune négociation n’a été lancée.

Les employés sont de plus en plus à l’étroit à l’hôtel de ville puisque la Ville de Saint-Hyacinthe voit son nombre d’employés augmenter progressivement d’année en année. M. Beauregard espère qu’en déménageant la Cour municipale, les employés des technologies de l’information n’occupent plus le sous-sol, mais bien le rez-de-chaussée.

Actuellement, la Cour municipale utilise la salle du conseil, obligeant de fréquents réaménagements et reconfigurations du mobilier et d’équipement technologique en plus d’imposer une gestion d’horaire partagé qui pose souvent problème, selon la directrice générale adjointe de la Ville de Saint-Hyacinthe, Brigitte Massé.

« Nous avons ajouté plusieurs locaux et “agrandi par en dedans” à plusieurs reprises au cours des dernières années, mais certains services sont vraiment à l’étroit ou dans des environnements moins adéquats. Voilà pourquoi nous songeons à une relocalisation de certains bureaux et services en face de l’hôtel de ville », ajoute-t-elle.

Pour le moment, le manque d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite à la MRC pourrait poser un problème, reconnaît André Beauregard. C’était l’une des raisons soulevées par le conseil des maires pour justifier un déménagement. M. Beauregard mentionne que cet aspect est aussi évalué.

D’importants travaux touchant la maçonnerie à l’arrière du bâtiment sont aussi envisagés. La MRC avait mis sur la glace les travaux estimés à près de 300 000 $ en raison de la pandémie, mais n’a pas relancé le projet puisque le siège social sera relocalisé. « Cela va entrer en ligne de compte s’il y a des négociations », assure M. Beauregard.

Siégeant au conseil des maires de la MRC, André Beauregard aura le droit de voter pour une résolution visant la vente du bâtiment à la Ville de Saint-Hyacinthe.

Rappelons que la MRC a adopté un règlement d’emprunt de 6,6 M$ pour acquérir le bâtiment situé au 3255-3275, boulevard Laframboise, en face des Galeries St-Hyacinthe. La promesse d’achat s’élève à 6 M$. Le déménagement devrait se dérouler en décembre 2023 ou janvier 2024. Le préfet de la MRC, Simon Giard, avait affirmé que des acheteurs sérieux s’étaient manifestés au moment d’adopter l’emprunt. La valeur du bâtiment de l’avenue du Palais selon le rôle d’évaluation est de 1 244 600 $.

image