17 Décembre 2020
COVID-19
Saint-Hyacinthe : premier centre de vaccination en Montérégie
Par: Maxime Prévost Durand

Le Pavillon La Coop a été désigné comme premier centre de vaccination contre la COVID-19 en Montérégie. Toutefois, cette clinique ne sera pas ouverte à la population pour le moment. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le Pavillon La Coop de Saint-Hyacinthe deviendra le premier centre de vaccination contre la COVID-19 en Montérégie. À moins d’un changement lié aux enjeux de transport, les premières doses arriveront dès demain, le 18 décembre, a fait savoir au COURRIER la députée provinciale de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy.

Publicité
Activer le son

Quelque 9000 doses du vaccin de Pfizer et BioNTech doivent être acheminées à ce centre de vaccination, a-t-elle indiqué. Ces doses seront réservées aux employés du réseau de la santé qui sont en contact avec des usagers ainsi qu’aux résidents de centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) en priorité. Viendront ensuite les résidents en ressources intermédiaires (RI) et en résidences privées pour aînés (RPA). Pour la population en général, il ne sera pas possible d’être vacciné avant 2021, a précisé Mme Soucy.

Il n’a pas été possible de savoir précisément pourquoi Saint-Hyacinthe a été désignée pour accueillir le premier centre de vaccination de la Montérégie. La situation épidémiologique ne serait pas le principal motif derrière cette décision, malgré une propagation qui demeure élevée dans la MRC des Maskoutains, a avancé la députée.

La Direction de santé publique de la Montérégie, qui agit à titre de « maître d’œuvre » du déploiement de la vaccination sur le territoire, a refusé d’émettre tout commentaire sur le sujet. « On travaille à l’organisation de tout ça, mais on ne peut pas confirmer tout de suite [où il y aura des centres de vaccination] », a mentionné mardi l’agente d’information, Chantal Vallée, évoquant néanmoins une annonce imminente.

Le Pavillon La Coop, situé sur le site de la Société d’agriculture de Saint-Hyacinthe, est devenu depuis le début de la pandémie un endroit étroitement lié aux opérations de la COVID-19. Il a déjà été utilisé à plusieurs reprises lors du déploiement d’une clinique mobile de dépistage à Saint-Hyacinthe.

CHSLD : une logistique complexe

Malgré l’arrivée de quelques milliers de doses du vaccin à Saint-Hyacinthe, les résidents des CHSLD devront faire preuve d’un peu de patience encore avant d’être vaccinés.

« Le vaccin de Pfizer ayant de nombreuses contraintes en ce qui concerne son entreposage et sa manipulation, les résidents des CHSLD, RI et RPA de notre territoire ne seront pas vaccinés immédiatement, mais le seront dès que possible », a indiqué le conseiller aux relations médias du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est, Hugo Bourgoin.

Pendant ce temps, les employés de la santé qui sont en contact avec des usagers pourront être vaccinés dès le lancement des opérations du centre de vaccination, ce qui vient bousculer l’ordre de priorité établi au Québec.

« Il y a un côté logistique qui n’est pas évident [pour amener les vaccins en CHSLD] et la solution n’est pas simple, a reconnu Mme Soucy. Mais ils [le CISSS de la Montérégie-Est] vont trouver une solution pour aller vacciner nos gens à l’Hôtel-Dieu [et au centre Andrée-Perrault]. »

Il est hors de question de sortir les résidents de l’Hôtel-Dieu pour les amener au Pavillon La Coop, a assuré la députée. Ce sont les vaccins qui viendront à eux.

Pourquoi alors ne pas avoir envoyé les vaccins directement à l’Hôtel-Dieu, qui est l’un des plus gros CHSLD du Québec, pour éviter ces enjeux de logistique? La députée Chantal Soucy s’est posé la question. Mais avec près de 8000 employés de la santé à vacciner, on se voyait mal amener autant de personnes à circuler au centre d’hébergement de la rue Dessaulles.

image