12 janvier 2023
Saint-Hyacinthe Technopole lance un nouveau parcours agrotouristique
Par: Adaée Beaulieu
Nancy Lambert, directrice tourisme et congrès de Saint-Hyacinthe Technopole, et Simon Giard, préfet de la MRC des Maskoutains. Photo Patrick Roger

Nancy Lambert, directrice tourisme et congrès de Saint-Hyacinthe Technopole, et Simon Giard, préfet de la MRC des Maskoutains. Photo Patrick Roger

Saint-Hyacinthe Technopole a dévoilé dernièrement son nouveau parcours agrotouristique intitulé Épi-Curieux, le premier avec un volet numérique. Celui-ci permettra de découvrir cinq producteurs-transformateurs de la région d’ici le mois de mai via des animations numériques offertes sur place et plus d’une vingtaine d’autres présentés sur le site Web du parcours.

Ce sont les Brasseurs du monde de Saint-Hyacinthe, Côté Plumes de La Présentation, La Rabouillère de Saint-Valérien-de-Milton, Le Cactus Fleuri de Sainte-Marie-Madeleine ainsi que Miel Dubreuil de Saint-Dominique qui ont accepté de participer. Ils ont été sélectionnés, car ils répondaient à de nombreux critères, dont le fait de se trouver dans des municipalités différentes et d’être ouverts au moins une journée pendant la fin de semaine.

Trois affiches ont été installées dans chacune des cinq boutiques et comprennent des codes QR menant à une foule d’informations sur l’entreprise et à des animations.

Nancy Lambert, directrice tourisme et congrès de Saint-Hyacinthe Technopole, explique que ce projet a vu le jour à la suite de plusieurs observations faites par les producteurs-transformateurs. Notamment, ils ont constaté que plusieurs personnes croient qu’ils sont seulement accessibles l’été, ce qui n’est pas le cas. De plus, en raison de la pénurie de main-d’œuvre, il arrivait que les producteurs-transformateurs ne soient pas sur place, alors que les visiteurs auraient aimé obtenir de l’information. Ils n’avaient pas non plus le temps de mettre de telles activités en place et, même si cela avait été le cas, il est plus agréable et rentable de former un parcours de plusieurs entreprises. Cette formule est d’ailleurs bien populaire.

« C’est fait de façon très ludique pour divertir, informer, prolonger la visite en boutique et inciter à l’achat », affirme Mme Lambert.

La première édition a été réalisée sous forme de projet pilote grâce à la participation financière de la MRC des Maskoutains. Selon les résultats obtenus, l’accessibilité du parcours pourrait être prolongée pour la saison estivale 2023 et une nouvelle mouture comprenant davantage de sites pourrait être mise en place.

image