24 mars 2022
Programme d’aide à l‘implantation de commerces au centre-ville
Saint-Hyacinthe Technopole réussit son pari
Par: Sarah Villemaire
À ce jour, 29 commerces ont reçu un appui financier de la part de Saint-Hyacinthe Technopole afin de s’installer au centre-ville. Photothèque | Le Courrier ©

À ce jour, 29 commerces ont reçu un appui financier de la part de Saint-Hyacinthe Technopole afin de s’installer au centre-ville. Photothèque | Le Courrier ©

Lancé en février 2020, le programme d’aide à l’implantation de commerces au centre-ville connaît une réponse favorable des entrepreneurs, selon l’équipe du développement commercial de Saint-Hyacinthe Technopole. Un pari réussi pour l’organisation qui compte près de 30 commerces affiliés au programme qui se termine en décembre.

Bien que la pandémie ait apporté son lot de défis pour les commerçants, certains entrepreneurs ont tout de même affronté la tempête en ouvrant boutique ou en agrandissant leur espace commercial au centre-ville durant les derniers mois. C’est le cas de 29 entreprises qui ont déposé leur projet à Saint-Hyacinthe Technopole dans le but de recevoir une contribution financière pour leur loyer jusqu’à concurrence de 12 $ du pied carré ou de 30 000 $ répartis en parts égales sur trois ans.

Cette aide financière s’applique aux locaux vacants depuis au moins 30 jours dans le quadrilatère délimité par l’avenue Bourdages Nord, la rue Saint-Antoine, l’avenue de la Concorde Nord et la rue Dessaulles.

Un résultat qui s’inscrit au-delà des attentes de l’organisme, selon Sylvain Gervais, directeur du développement commercial pour Saint-Hyacinthe Technopole. « On est très contents des résultats, car on a eu plus d’inscriptions qu’attendu.

L’objectif était d’augmenter l’occupation en pieds carrés au centre-ville et ce souhait a été réalisé. D’autant plus qu’il y a eu plus d’ouvertures que de fermetures de boutiques dans le secteur durant les deux dernières années », précise-t-il.

Chapeauté par l’organisme à la demande de la Ville de Saint-Hyacinthe, le programme a offert son appui, entre autres, à des commerces de restauration ou de vente au détail ainsi qu’à des établissements de services professionnels et à la personne. Actif depuis plus de 24 mois, le programme a conservé les critères d’admissibilité et ces derniers resteront les mêmes jusqu’à la fin. L’implantation de nouveaux bars, d’organismes communautaires, de prêteurs sur gages ou d’entreprises exploitant l’érotisme ou présentant des spectacles de personnes dévêtues sera encore une fois exclue du projet.

Attirer les foules

À moins de neuf mois de la fin du programme, les pourparlers entre l’organisation et la Ville de Saint-Hyacinthe devraient avoir lieu prochainement afin de statuer sur le prolongement ou non de cet appui financier. L’équipe de Saint-Hyacinthe Technopole compile présentement les derniers chiffres de son bilan économique 2021, qui sera présenté par la suite à la Municipalité.

Chose certaine, cette initiative pourrait inspirer d’autres villes à faire de même pour revigorer leur centre-ville. « Je reçois beaucoup d’appels d’entrepreneurs venant de l’extérieur qui sont intéressés à venir s’établir ici, car le programme d’encouragement les intéresse. Je pense que d’autres municipalités devraient s’inspirer de tout ceci pour permettre aux commerces de souffler un peu », explique Sylvain Gervais.

image