12 mai 2022
Au cœur des familles agricoles
Samuel Gosselin prend les rênes
Par: Eliane Tremblay-Moreau
Le nouveau directeur général Samuel Gosselin désire poursuivre la mission de son prédécesseur à la tête de l’organisme Au cœur des familles agricoles. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Le nouveau directeur général Samuel Gosselin désire poursuivre la mission de son prédécesseur à la tête de l’organisme Au cœur des familles agricoles. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

À la suite du départ de René Beauregard en mars, Samuel Gosselin est devenu le nouveau directeur général de l’organisme Au cœur des familles agricoles (ACFA).

Bachelier en Géographie de l’Université du Québec à Trois-Rivières, il compte plus d’une douzaine d’années d’expérience en développement rural et agroalimentaire au CLD Haute-Yamaska, puis à la MRC de la Haute-Yamaska. Il a aussi siégé à plusieurs conseils d’administration ainsi qu’accompagné de nombreuses organisations communautaires dans leur développement.

« Je trouve cette nomination très valorisante. Cet organisme a une mission qui m’interpelle et me touche. C’est une ressource indispensable au Québec. Mon expérience dans le milieu agricole et communautaire me permettra de poursuivre dans la même voie que mon prédécesseur. Je connais les enjeux des agriculteurs et je vais faire tout en mon pouvoir pour les accompagner du mieux que je peux », a commenté le nouveau directeur général. Ses expériences lui ont notamment permis de se coller aux réalités des gens et de mettre en place des solutions pour leur bien-être.

M. Gosselin se donne comme défi de faire connaître ACFA et de développer ses services de support. Il souhaite aussi développer des partenariats et des collaborations durables avec l’ensemble de l’écosystème au bénéfice des familles agricoles qui sont au cœur des préoccupations de l’organisme.

« La pénurie de main-d’œuvre touche tous les domaines et l’agriculture est fortement touchée. Les agriculteurs ont beaucoup de pression et n’en parlent pas nécessairement. Il ne faut pas attendre que toute cette pression explose et qu’un drame se produise. On veut rendre l’aide encore plus accessible et qu’ils aillent la chercher sans avoir honte ou penser que c’est une faiblesse de consulter. On veut les convaincre d’avoir la volonté de se choisir. Tout est confidentiel et les professionnels sont à l’écoute », souligne Samuel Gosselin.

L’organisation a pris beaucoup d’ampleur au cours des dernières années. Ses services couvrent neuf régions administratives du Québec. Le nombre d’employés est passé de trois à une quinzaine et l’équipe n’a jamais été aussi aguerrie. Les ressources financières ont aussi beaucoup augmenté et M. Gosselin se donne le défi de maintenir ce niveau de financement.

Gala Agristars

Le Gala Agristars a pour mission de souligner les réalisations des producteurs et productrices agricoles de la Montérégie qui se sont démarqués au cours de la dernière année.

Lors de la 9e édition du gala, ACFA a bénéficié du profit de l’événement, soit d’une somme de 21 000 $. « Ce montant servira au maintien des deux travailleurs de rang en Montérégie. Ça vient compléter le financement pour assurer leur salaire et leur déplacement », explique Samuel Gosselin.

Rappelons qu’ACFA est un organisme à but non lucratif qui a pour mission d’offrir des services psychosociaux de première ligne favorisant l’amélioration du bien-être des familles agricoles sur tout le territoire du Québec.

image