23 mai 2024 - 03:00
Simon Gouache au sommet de son art
Par: Maxime Prévost Durand
L’humoriste Simon Gouache sera de passage au Centre des arts Juliette-Lassonde ce soir avec son spectacle Live. Photo François Larivière | Le Courrier ©

L’humoriste Simon Gouache sera de passage au Centre des arts Juliette-Lassonde ce soir avec son spectacle Live. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Avec son troisième spectacle, intitulé Live, Simon Gouache a réussi à dissiper les doutes et les complexes qui l’ont longtemps habité. En pleine possession de ses moyens, l’humoriste montera sur la scène de la salle Desjardins du Centre des arts Juliette-Lassonde, ce soir, en étant au sommet de son art.

« C’est un show écrit par un humoriste plus mature. Plus confiant aussi », mentionne Simon Gouache dans le cadre d’une entrevue accordée au COURRIER lors d’un récent passage à Saint-Hyacinthe.

« En faisant le rodage du troisième spectacle, j’avais une confiance en mes habiletés et en mes instincts que je n’avais pas avant, ajoute-t-il plus tard dans la conversation. Je n’avais plus cette espèce de syndrome d’imposteur qui m’a toujours flotté au-dessus de la tête dans ma carrière. Je me disais : c’est ça que je fais dans la vie et je le fais bien. Il y a eu un déclic. »

Après le succès « inattendu » de son premier one-man-show, Simon Gouache reconnaît avoir eu un certain vertige lorsqu’est venu le temps de créer le spectacle qui allait lui succéder. Mais pas cette fois.

« Quand je suis arrivé au deuxième, j’étais très nerveux. Je me disais que je ne serais jamais capable d’écrire quelque chose d’aussi bon. Mais pour le troisième, même si je ressentais la pression et que je savais que la barre était haute, je savais que j’allais y arriver. Ça a fait en sorte que le travail a été complètement différent. Il a été écrit plus dans la confiance. J’ai perdu moins de temps avec les mauvaises idées. Mon temps a été mieux investi pour trouver les clés afin de rendre le show original et différent. »

Dans Live, Simon Gouache aborde, entre autres, les nombreux changements qui sont survenus dans sa vie dans les dernières années, à commencer par la paternité et la vie en banlieue.

« En même temps, c’était important pour moi que ça ne devienne pas un show qui s’adresse seulement aux parents, mentionne-t-il. C’est ce dont je suis le plus fier. Autant je parle de ma paternité, de mes enfants et de mon nouvel environnement de banlieue, autant je parle de ce qui en découle et ça rejoint plusieurs personnes. »

L’un des premiers numéros du spectacle parle notamment de sa découverte du matin… et de l’émission Salut Bonjour qu’il n’avait jamais écoutée avant de devoir se lever aux aurores après être devenu papa.

Dans son processus d’écriture, Simon Gouache dit d’ailleurs toujours partir d’une intention, d’une idée à laquelle viendront se greffer ensuite une série de blagues. « Je veux que, dans les premières phrases d’un numéro, les gens aient envie que je continue de parler. Pas nécessairement que ce soit drôle ou que ce soit une blague, mais que ce soit intrigant », explique l’humoriste.

« Là où ça devient un spectacle et où tu rejoins les gens, c’est quand tu les intéresses [à ce que tu dis], poursuit-il. Si les gags sont bons, ils vont vouloir les entendre, mais si les idées sont bonnes, ils vont avoir hâte de les entendre! »

Plus de 100 000 billets vendus

Avec Live, Simon Gouache atteint de nouveaux sommets. Il a reçu récemment un billet platine signifiant qu’il a vendu plus de 100 000 billets pour cette tournée. Il s’agit du plus grand succès aux guichets dans sa carrière, après les 60 000 billets vendus pour son premier spectacle et les 75 000 billets vendus pour le second.

Au-delà du cap symbolique qui vient d’être franchi, l’humoriste est surtout heureux de constater la courbe ascendante des gens qui viennent le voir en salle.

« Ce que je voulais, c’est une progression. Je veux que les gens qui ont vu mon dernier spectacle aient le goût de voir mon nouveau et qu’ils aient le goût de me faire découvrir à d’autres personnes », soutient-il.

Ce qui le rend d’autant plus fier est le fait d’avoir réussi à réaliser cet exploit en misant uniquement sur la scène… et sur une équipe qui a cru en sa vision.

« Il a fallu que les gens qui travaillent avec moi embarquent là-dedans en sachant que je ne ferais pas de télé, de radio ou de réseaux sociaux et que j’allais juste essayer de faire le meilleur show possible pour que ça donne envie aux gens de le recommander à d’autres personnes », affirme-t-il.

Simon Gouache a d’ailleurs demandé à ce qu’une plaque du billet platine soit faite pour chaque membre de son équipe. « Je sais que c’est un accomplissement de groupe », ajoute-t-il.

En plus de la représentation de ce soir à Saint-Hyacinthe, Simon Gouache sera de retour au Centre des arts Juliette- Lassonde le 24 janvier 2025 avec son spectacle Live pour une supplémentaire.

image