12 janvier 2023
Pour Les Apprentis Champions et le Club de boxe Saint-Hyacinthe
Six boxeurs d’ici qualifiés pour le championnat canadien
Par: Maxime Prévost Durand
Derek Poirier (en rouge), de l’école de boxe Les Apprentis Champions, est l’un des boxeurs ayant été sélectionnés en vue du championnat canadien grâce à son triomphe au Défi des champions. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Derek Poirier (en rouge), de l’école de boxe Les Apprentis Champions, est l’un des boxeurs ayant été sélectionnés en vue du championnat canadien grâce à son triomphe au Défi des champions. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Trois athlètes de l’école de boxe Les Apprentis Champions et trois du Club de boxe Saint-Hyacinthe ont assuré leur place en vue du championnat canadien lors du Défi des champions, qui s’est tenu en sol maskoutain, au pavillon La Coop, au début décembre.

Dans le camp des Apprentis Champions, Derek Poirier, Charles Brillon et Aissatou Talibe Diallo feront partie de la délégation qui représentera le Québec plus tard cette année. Le Club de boxe Saint-Hyacinthe comptera quant à lui sur la présence de Maicol St-Amour, de Félyx Desjardins-Boissonneault et de Maxim Letellier.

Pour être sélectionné, Derek Poirier a raflé la médaille d’or dans sa catégorie (57 kg juvénile) à la suite d’une victoire par décision unanime en finale, puis Charles Brillon (52 kg juvénile) a obtenu la médaille d’argent après avoir présenté un dossier d’une victoire et d’une défaite. Pour sa part, Maicol St-Amour (71 kg junior) a mis la main sur la médaille d’argent au terme d’un dur combat en finale alors qu’il s’est incliné par arrêt de l’arbitre au 2e round face à un adversaire de taille.

Si ces trois athlètes ont pu mériter leur place au championnat canadien en montant sur le ring, les autres ont obtenu leur laissez-passer sans même devoir enfiler les gants. Même s’ils étaient prêts à rivaliser, Aissatou Talibe Diallo, Félyx Desjardins-Boissonneault et Maxim Letellier ont été couronnés champions sans opposition, faute d’adversaire dans leur catégorie. Cette situation les qualifiait automatiquement sur l’équipe du Québec. À défaut de livrer un combat avec un enjeu, Félyx a tout de même pu échanger quelques coups dans un combat d’exhibition avec le boxeur qui a été déclaré champion sans opposition dans la catégorie de poids supérieure à la sienne.

Des médaillés aux Gants d’argent

En même temps que le Défi des champions, il y avait aussi le tournoi des Gants d’argent au pavillon La Coop. Six médailles maskoutaines ont été ajoutées à la récolte lors de cette autre compétition de la Fédération québécoise de boxe olympique, réservée aux boxeurs comptant moins de dix combats.

Émile Larouche (60 kg élite), des Apprentis Champions, a remporté l’or grâce à ses deux victoires. Après avoir bénéficié du forfait de son premier adversaire, il n’a laissé aucun doute en finale en l’emportant par décision unanime des juges.

Passant directement en finale, Dylan Gadbois (70 kg juvénile) est reparti avec la médaille d’argent après s’être incliné par décision unanime des juges face à un adversaire invaincu.

Anthony Messier (54 kg junior), du Club de boxe Saint-Hyacinthe, a aussi obtenu l’argent malgré une défaite par arrêt de l’arbitre à son seul combat, en finale de sa catégorie.

Maguy Deslauriers et Milan Robin, du Club de boxe Saint-Hyacinthe, ainsi que Nataniel Doyon, des Apprentis Champions, ont quant à eux été déclarés champions sans opposition.

Rappelons que le Club de boxe Saint-Hyacinthe était l’hôte de cette compétition organisée par la FQBO. Dans les prochains mois, ce sera au tour des Apprentis Champions de faire figure de club hôte alors que les Gants de bronze, une compétition provinciale réservée aux boxeurs comptant cinq combats ou moins, se tiendront au Centre de congrès de Saint-Hyacinthe.

image