31 mars 2022
SP en route vers les ligues majeures
Par: Sarah Villemaire
La nouvelle bâtisse située en bordure de l’autoroute 20 offrira 65 % plus d’espace de fabrication comparativement à l’ancienne usine de Saint-Hyacinthe. Près de 190 employés y travailleront une fois la relocalisation terminée au début de l’année 2023. Photo gracieuseté

La nouvelle bâtisse située en bordure de l’autoroute 20 offrira 65 % plus d’espace de fabrication comparativement à l’ancienne usine de Saint-Hyacinthe. Près de 190 employés y travailleront une fois la relocalisation terminée au début de l’année 2023. Photo gracieuseté

Steve Bérard, propriétaire et chef de la direction de SP. Photo gracieuseté

Steve Bérard, propriétaire et chef de la direction de SP. Photo gracieuseté

Le fabricant québécois d’uniformes sportifs professionnels et de vêtements personnalisés SP, jusqu’à tout récemment Vêtements SP, déménagera prochainement ses équipements dans sa nouvelle usine manufacturière située à Saint-Hyacinthe. Cet investissement majeur évalué à 20 M$ permettra de répondre à la demande croissante sur le plan national et international.

L’espace entourant la présente bâtisse de Saint-Hyacinthe située sur la rue Hubert est insuffisant pour combler les besoins de l’entreprise. Le fabricant s’est donc tourné récemment vers un nouvel espace industriel. SP prendra place dans l’ancienne usine Stanley Black & Decker qui avait fermé ses portes au printemps 2021.

En plus d’optimiser l’espace afin d’intégrer de nouvelles machines, le bâtiment de 115 000 pieds carrés offrira un espace de travail stimulant aux employés. « On veut offrir un environnement beaucoup plus agréable. La nouvelle fabrique sera munie de grandes fenêtres, d’aires de détente, de plusieurs terrasses et d’un jardin communautaire. On veut être au goût du jour pour maintenir et attirer la main-d’œuvre », explique Steve Bérard, propriétaire et chef de la direction de SP.

L’aménagement de la nouvelle usine a été confié à l’architecte Éric Champagne ainsi qu’à la firme EXA Design. NGA Construction a été mandatée pour la réalisation des travaux.

Par ce changement, 40 postes s’ajouteront à la ligne de production d’ici les prochains mois. Mentionnons que l’entreprise emploie actuellement 260 travailleurs dans ses trois installations situées à Saint-Hyacinthe, Granby et Val-des-Sources. En plein dans les préparatifs, SP souhaite démarrer ses activités de production cet automne dans le nouvel établissement situé au 6935, rue Picard. La fin du processus de relocalisation des activités entre les deux usines est prévue pour le début de l’année 2023. Présentement locataire de la bâtisse de la rue Hubert, l’entreprise quittera définitivement les lieux une fois le transfert complété.

Gagner des points à l’international

La stratégie est simple pour l’entreprise familiale qui a rapidement su faire sa marque dans le domaine des uniformes sportifs professionnels au Canada. L’objectif premier sera de percer à plus grande échelle le marché américain et européen ces prochaines années. Ce nouveau virage ne pouvait être possible sans une amélioration des procédés de production, confirme le propriétaire.

« Les ventes sont bonnes, mais le manque de main-d’œuvre et notre machinerie parfois obsolète occasionnent un manque de capacité de production. La croissance en Europe et aux États-Unis a toujours été dans notre plan d’affaires, mais a été malheureusement mise de côté ces derniers temps. Avec notre virage 4.0 et l’automatisation de certaines lignes de production, ça va nous aider à atteindre notre objectif », précise M. Bérard.

Le gouvernement fédéral appuie cette initiative par le biais d’un prêt de 2 M$ qui servira à accroître la productivité et à augmenter la capacité de production. « Aider les entreprises à croître et à innover afin qu’elles puissent créer des emplois de bonne qualité est au cœur de nos priorités. Voilà pourquoi nous apportons notre soutien à cette entreprise manufacturière, qui générera des retombées économiques importantes pour la région de la Montérégie, mais aussi pour l’économie canadienne dans son ensemble », a souligné par voie de communiqué la députée de Brome-Missisquoi, ministre des Sports et ministre responsable de DEC, Pascale St-Onge.

Un prêt de 5 M$ par l’entremise des fonds d’Investissements Québec est aussi accordé à SP afin de soutenir cette entreprise qui souhaite propulser ses affaires en sol québécois et à l’international.

image