16 décembre 2021
STH Power Gym s’impose au championnat provincial de dynamophilie
Par: Maxime Prévost Durand

Avec trois champions couronnés, une athlète sacrée meilleure leveuse féminine de la classe open et quelques records québécois battus, le club STH Power Gym a fait belle figure au championnat provincial de dynamophilie qui s’est tenu à Québec à la fin novembre.

Cette discipline de force physique, qui gagne en popularité, s’apparente à l’haltérophilie, mais avec des mouvements différents à exécuter sur le plateau de compétition, soit la flexion sur jambes (squat), le développé couché (bench press) et le soulevé de terre (deadlift).

Amélie Picher-Plante, une leveuse déjà réputée au Québec et au Canada, a mené la délégation de 13 athlètes du STH Power Gym en étant sacrée meilleure leveuse féminine de la classe open, toutes catégories confondues. Championne chez les moins de 52 kg, elle a enregistré de nouveaux records québécois à chacun des mouvements et au total. Elle a soulevé 142,5 kg à la flexion sur jambes, 86 kg au développé couché et 162,5 kg au soulevé de terre.

Hugo Bouthiette et Oussama Khorcha, qui ont tous deux terminé au 1er rang de leur catégorie respective, ont aussi battu des records québécois lors de ce rendez-vous. Hugo, en action chez les moins de 83 kg de la classe open, a établi une nouvelle marque de flexion sur jambes, avec un essai réussi à 272,5 kg, ainsi qu’au total. Oussama, chez les moins de 59 kg open, a quant à lui apposé son nom aux côtés des records de flexion sur jambes (190 kg) et de soulevé de terre (215 kg) ainsi qu’au cumulatif.

Chez les juniors (19 à 23 ans), Mathieu Kennedy a raflé la médaille d’argent dans la très relevée catégorie des moins de 93 kg. Ayant déjà acquis une expérience en dynamophilie après avoir participé au championnat national par le passé, le Maskoutain a réussi ce tour de force malgré une préparation écourtée. Sa coéquipière Mélina Servant, chez les moins de 63 kg, a aussi récolté l’argent.

Parmi les autres belles performances de STH Power Gym, Pascale Girard et Noah Dupuis ont réussi chacun de leurs essais durant la compétition.

Miguel Archambault, Samuel St-Pierre, Noémy Vandette, Annabelle Rouleau, Sandra Gagnon et Patrick Rodrigue ont aussi représenté le club maskoutain à ce rendez-vous.

Pour plusieurs d’entre eux, il s’agissait d’une première expérience à un championnat provincial.

Une compétition à l’intérieur du club avait été tenue en octobre pour sélectionner les membres qui allaient représenter STH Power Gym à Québec.

Le club de dynamophilie maskoutain entraîne des athlètes depuis quelques années déjà. Après avoir tenu ses activités en partageant le local du club d’haltérophilie La Machine Rouge, STH Power Gym a ouvert son propre local en septembre 2020, sur le boulevard Laurier Ouest, dans le secteur Douville. Gabriel Aubé et Amélie Picher-Plante en sont les propriétaires. Il s’agit de l’un des seuls clubs de dynamophilie au Québec à avoir pignon sur rue.

image