30 décembre 2021
Taxi Windsor : 50 ans de loyaux services
Par: Laurent Théoret
De gauche à droite : Martin Lavallée, vice-président et actionnaire, puis Claudia Cordeau, André Blouin et Solange Robert, tous trois actionnaires de Taxi Windsor. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

De gauche à droite : Martin Lavallée, vice-président et actionnaire, puis Claudia Cordeau, André Blouin et Solange Robert, tous trois actionnaires de Taxi Windsor. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Depuis 50 ans, Taxi Windsor dessert la population de Saint-Hyacinthe. Tout au long de ces années, l’entreprise a été appelée à se réinventer sans cesse.

L’entreprise a d’ailleurs investi près de 80 000 $ en 2021. Elle a ainsi pu créer une application, engager de nouveaux chauffeurs, moderniser ses installations, mais surtout s’affilier à une centrale d’appels et de répartition québécoise.

La compagnie de taxi a fait appel à Fraxion et Tou.Taxi pour se doter d’une centrale d’appels ainsi que d’un tout nouveau système de répartition. Cette affiliation a vu le jour en raison de la pénurie de main-d’œuvre et parce qu’une seule personne pour répartir les taxis n’était plus suffisant. « Cela nous permet de répondre plus rapidement aux clients, ce qui contribue à accroître la qualité du service », explique le vice-président de Taxi Windsor, Martin Lavallée. De plus, il ajoute que Taxi Windsor est la seule compagnie de taxis à Saint-Hyacinthe à utiliser une technologie et des applications entièrement québécoises.

Sa nouvelle application pour téléphone mobile a aussi contribué à moderniser l’entreprise. Grâce à celle-ci, les utilisateurs peuvent demander et suivre leur taxi comme le fait Uber. De plus, il est possible pour le client d’effectuer une estimation du coût de la course qu’il souhaite faire.

Au service de la population

Pour M. Lavallée, le plus important au fil des années est d’offrir le meilleur service possible pour les utilisateurs. Après avoir engagé de nouveaux chauffeurs, sa flotte de voitures compte maintenant 40 véhicules. « Avec plus de voitures, il n’y a presque plus d’attente pour nos clients de taxi réguliers », assure-t-il.

De plus, Taxi Windsor peut se vanter d’être la seule compagnie de taxi maskoutaine à offrir le service de transport adapté. « On essaye de nous démarquer, mais on mise beaucoup sur le service à la clientèle », raconte Martin Lavallée. Il soutient que l’entreprise a beaucoup de clients vulnérables ou âgés et qu’il est important que les chauffeurs offrent différents services d’assistance en plus du transport régulier. De plus, Taxi Windsor offre le transport de colis et de documents.

Le futur

En ce qui concerne les prochaines années, Martin Lavallée compte bien continuer à investir dans l’entreprise. Il souhaite d’ailleurs remettre le plus rapidement sur pied le service de taxi à deux têtes. Ce service avait été laissé de côté lorsque la pandémie a éclaté, mais il en fait une priorité pour 2022.

Ce service permet de raccompagner les personnes ainsi que leur véhicule à domicile comme le fait Nez rouge, mais le service est payant.

Sensible à l’environnement, il espère aussi mettre à jour son parc de véhicules avec des voitures hybrides et/ou électriques. Au cours des dernières années, il avait déjà entamé ce changement. De plus, Martin Lavallée souhaite, avec le support du gouvernement, diversifier sa flotte de véhicules adaptés pour mieux servir la population.

image