5 mai 2022
Gants de bronze
Trois champions pour le Club de boxe de Saint-Hyacinthe
Par: Maxime Prévost Durand
La délégation du Club de boxe de Saint-Hyacinthe aux Gants de bronze, entourée à l’arrière des entraîneurs Anthony Seyer et Marc Seyer. Photo gracieuseté

La délégation du Club de boxe de Saint-Hyacinthe aux Gants de bronze, entourée à l’arrière des entraîneurs Anthony Seyer et Marc Seyer. Photo gracieuseté

Le Club de boxe de Saint-Hyacinthe a démontré qu’il a une relève avec du punch aux Gants de bronze, à la mi-avril, à Victoriaville. Trois de ses athlètes ont été sacrés champions à cette compétition provinciale réservée aux boxeurs comptant moins de cinq combats à leur actif.

Félyx Desjardins-Boissonneault, Maguy Deslauriers et Maicol St-Amour ont mis la main sur la médaille d’or dans leur catégorie grâce à un parcours sans faute.

Pour être couronné chez les cadets de moins de 57 kg, Félyx Desjardins- Boissonneault a signé deux victoires. L’adolescent de 14 ans s’est fait valoir dès son premier combat avec un gain par arrêt de l’arbitre dès le premier round. Il a enchaîné avec une victoire par décision majoritaire à son second duel, en finale.

De leur côté, Maguy Deslauriers et Maicol St-Amour n’ont disputé qu’un combat pour être couronnés. Maguy, en action dans la classe élite chez les moins de 60 kg, s’est même montrée expéditive puisqu’elle l’a emporté par arrêt de l’arbitre dès le premier round. Maicol a quant à lui trimé dur dans un combat technique, chez les juniors de moins de 67 kg, avant de triompher avec une victoire aux points.

Le club maskoutain comptait trois autres représentants à ces Gants de bronze, soit Fedy Sakher, Martine Letellier et Anthony Messier, qui ont tous récolté une médaille d’argent.

Après une victoire convaincante à son premier combat, Fedy Sakher s’est incliné par décision majoritaire en finale juvénile chez les moins de 54 kg. Anthony Messier, lui aussi chez les juvéniles, a connu un parcours similaire chez les moins de 50 kg. Il a enregistré une victoire par arrêt de l’arbitre à son premier combat avant de subir la même médecine en finale avec une défaite par arrêt de l’arbitre. Pour sa part, Martine Letellier s’est inclinée par décision partagée dans son seul combat en finale cadet des moins de 60 kg.

image