9 décembre 2021
Bourses agreauresponsables 2021
Trois fermes maskoutaines honorées
Par: Sarah Villemaire
À l’avant, de gauche à droite, les lauréats Marco Casavant, propriétaire de la ferme Marco Casavant et fils, et sa conjointe Chantal Plourde ainsi que Ginette Daviau de la ferme P.G.C. À l’arrière, de gauche à droite, Richard Veilleux, maire de la Municipalité de Saint-Hugues, Daniel Paquette, préfet suppléant de la MRC des Maskoutains, Jessica Codey, directrice de compte, marché agricole chez Desjardins Entreprises, et Julien Pagé, vice-président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

À l’avant, de gauche à droite, les lauréats Marco Casavant, propriétaire de la ferme Marco Casavant et fils, et sa conjointe Chantal Plourde ainsi que Ginette Daviau de la ferme P.G.C. À l’arrière, de gauche à droite, Richard Veilleux, maire de la Municipalité de Saint-Hugues, Daniel Paquette, préfet suppléant de la MRC des Maskoutains, Jessica Codey, directrice de compte, marché agricole chez Desjardins Entreprises, et Julien Pagé, vice-président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Trois entreprises agricoles de la MRC des Maskoutains ont reçu les grands honneurs lors de la remise des Bourses agreauresponsables 2021 où près de 4000 $ ont été remis aux récipiendaires lors de cette cérémonie.

Mieux connu sous le nom de Ferme agreauenvironnementale, ce programme, lancé par la Fédération de l’UPA de la Montérégie en partenariat avec le Fonds du Grand Mouvement Desjardins, met en lumière les actions concrètes des agriculteurs afin de réduire leur empreinte écologique sur le territoire.

Pour sa première édition, ce programme a voulu souligner les récentes réalisations des fermes Jardins et Serres Girouard (Sainte-Madeleine), Marco Casavant et fils (Saint-Bernard-de-Michaudville) et P.G.C. (Saint-Hugues) dans la conservation de la biodiversité dans le secteur.

Ce processus s’est fait naturellement pour ces agriculteurs qui souhaitent préserver l’environnement tout en développant leur champ d’activité. « Il faut que tout le monde embarque dans la protection de l’environnement pour assurer un bel avenir à nos enfants et nos petits-enfants », affirme Marco Casavant, propriétaire de la ferme Marco Casavant et fils. Plusieurs gestes ont alors été posés récemment par ces agriculteurs, dont la plantation d’arbres et l’élargissement des bandes riveraines sur leur terrain pour éviter le dépôt de pesticides dans les cours d’eau.

Ces gestes sont salués par les initiateurs de ce mouvement qui espèrent une plus grande participation des agriculteurs lors de la prochaine édition. « Ces agriculteurs deviennent des modèles pour les autres et on veut leur donner les outils nécessaires pour changer les mentalités des entrepreneurs plus réfractaires à ce genre d’initiatives », souligne Julien Pagé, vice-président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie.

Le Fonds du Grand Mouvement Desjardins y va dans cette même lignée en soulignant le travail de ces agriculteurs. « C’est une belle façon de récompenser les entrepreneurs d’ici qui osent faire la différence dans la préservation de l’environnement. On va continuer à les motiver pour les prochaines années », explique Jessica Codey, directrice de compte, marché agricole chez Desjardins Entreprises.

Au-delà de la MRC des Maskoutains, ce programme vise à encourager l’ensemble des agriculteurs établis en Montérégie en offrant des bourses totalisant 450 000 $ sur trois ans investis par Desjardins. La période de mise en candidature pour les prochaines bourses est prévue au printemps 2022.

image