10 Décembre 2015
Pont Bouchard
Trop chers, les signaleurs
Par: Benoit Lapierre

La Ville de Saint-Hyacinthe entend former sa propre équipe pour prendre la relève des signaleurs qui assurent la fluidité de la circulation depuis que le pont Bouchard a été fermé d’urgence. Photothèque | Le Courrier ©

La Ville de Saint-Hyacinthe entend former sa propre équipe pour prendre la relève des signaleurs qui assurent la fluidité de la circulation depuis que le pont Bouchard a été fermé d’urgence. Photothèque | Le Courrier ©

Au lieu de retenir les services d’une firme spécialisée en signalisation routière pour atténuer les impacts de la fermeture du pont Bouchard, survenue le 2 octobre, la Ville de Saint-Hyacinthe va s’y prendre autrement afin d’assurer la fluidité de la circulation en ville au cours des 12 prochains mois.

Publicité
Activer le son

En premier lieu, le conseil municipal a décidé lundi de rejeter les six ­soumissions que la Ville avait reçues de firmes offrant les services de signaleurs, des propositions qui s’échelonnaient de 951 993 $ à 1 379 700 $ pour la ­constitution d’une banque d’heures de travail.

Le directeur général de la Ville de Saint-Hyacinthe, Louis Bilodeau, a ­expliqué que la municipalité n’avait pas encore obtenu l’assurance que le ­ministère des Transports (MTQ), propriétaire du pont Bouchard, allait assumer la facture pour les services des signaleurs.

Dans les circonstances, dit-il, la Ville a opté pour une solution moins dispendieuse, mais toujours dans l’optique d’un remboursement par le MTQ. Elle lancera bientôt un appel de candidatures afin d’être en mesure d’embaucher elle-même quatre signaleurs qui se relaieront, aux heures de pointe, aux intersections Saint-Pierre Ouest – Concorde Sud et ­Dessaulles – Concorde Nord. « On va ­former nos gens comme signaleurs », a annoncé M. Bilodeau. Il a indiqué que ­selon ce qui a été observé jusqu’à ­maintenant, ce déploiement devrait être suffisant pour que tout se passe bien jusqu’à l’ouverture du nouveau pont Bouchard, prévue pour décembre 2016.

Par ailleurs, il a mentionné que le MTQ mettait la main aux derniers préparatifs en vue d’un appel d’offres aux entrepreneurs généraux au début de 2016, en ­prévision du lancement des travaux de démolition et de reconstruction du pont Bouchard vers le mois de mars.

image