28 juillet 2022
Un budget 2022-2023 à l’équilibre pour le CSSSH
Par: Le Courrier
Le directeur général du Centre de services scolaire de Saint-Hyacinthe, Jean-Pierre Bédard, est satisfait du budget 2022-2023. Photothèque | Le Courrier ©

Le directeur général du Centre de services scolaire de Saint-Hyacinthe, Jean-Pierre Bédard, est satisfait du budget 2022-2023. Photothèque | Le Courrier ©

Le Centre de services scolaire de Saint-Hyacinthe (CSSSH) a adopté, le 5 juillet, le budget de l’année scolaire 2022-2023. Au terme de l’exercice de planification, le CSSSH présente un budget à l’équilibre, avec des revenus de 244 M$ et des dépenses estimées à 242,7 M$.

Un surplus de 1,3 M$ est donc prévu, représentant 0,05 % du budget total. Comparativement à l’année scolaire précédente, le budget se voit augmenté de 30 M$, ce qui s’explique notamment par la hausse du nombre d’élèves et la bonification de certaines mesures gouvernementales.

Il est prévu que la répartition des ressources du CSSSH se décline ainsi : 72,2 % aux établissements pour l’enseignement et le soutien à l’enseignement, 10,4 % pour le transport scolaire et les services de garde, 10,8 % pour l’amortissement des biens immobiliers, des meubles et de l’équipement informatique, 2,6 % pour les dettes et autres activités et 4 % pour l’administration générale, en soutien à tous les établissements.

« Nous sommes extrêmement fiers de présenter un budget à l’équilibre dans le contexte de la dernière année que nous venons de vivre. Ce budget reflète une fois de plus la rigueur de notre organisation au niveau de la planification et de la saine gestion des ressources. Nous sommes parvenus à maximiser les sommes accordées aux services à l’élève afin de favoriser la plus grande réussite éducative de chacun d’entre eux malgré le contexte pandémique. L’augmentation du budget annuel est la démonstration certaine de la croissance de notre organisation, notamment en ce qui concerne le nombre d’élèves, de membres du personnel et de services offerts », a indiqué Jean-Pierre Bédard, directeur général du CSSSH.

Voici quelques impacts concrets de la bonification du budget :

• Poursuite du plan de relance pour la réussite éducative, dont la bonification du programme de tutorat;

• Augmentation des sommes pour certaines écoles ayant des besoins particuliers;

• Ajout de nouvelles sommes pour faciliter le recrutement et la rétention de ressources;

• Bonification des initiatives en lien avec la cybersécurité;

• Augmentation des sommes allouées au maintien des bâtiments, dont les travaux d’entretien et de réparation;

• Hausse du financement des programmes scolaires au secondaire, réduisant ainsi la facture des parents;

• Rehaussement des services éducatifs complémentaires pour les élèves ayant des handicaps, des difficultés d’adaptation ou des difficultés d’apprentissage.

Hausse du nombre d’élèves

La croissance du nombre d’élèves des dernières années se poursuivra puisque, cet automne, le CSSSH accueillera près de 300 élèves supplémentaires au préscolaire, au primaire et au secondaire. Une hausse du nombre d’élèves et une bonification des services sont aussi prévues à la Formation générale des adultes. Du côté de la formation professionnelle, on prévoit une stabilité du nombre d’élèves, ce qui représente une bonne nouvelle dans le contexte actuel de plein emploi.

Légère baisse du taux de taxe scolaire

Cette année, le gouvernement du Québec a fixé le taux de taxation scolaire à 0,1024 $ du 100 $ d’évaluation foncière, soit une légère baisse par rapport au taux de l’an dernier, qui était de 0,1054 $ par tranche de 100 $ d’évaluation foncière. Cette modification du taux permettra de limiter la hausse des comptes de taxes dans le contexte où la majorité des valeurs mobilières sont en augmentation.

Les revenus générés par la taxe scolaire permettent notamment d’assumer différentes dépenses liées à la gestion des écoles et des centres de formation. Ces sommes sont, entre autres, affectées aux ressources humaines, à certains frais d’administration générale, de même qu’à une portion de l’entretien des équipements et du transport scolaire.

image