24 mars 2022
Un comité consultatif en développement durable voit le jour
Par: Le Courrier
La Ville de Saint-Hyacinthe a annoncé la formation d’un nouveau comité consultatif en développement durable (CCDD) et a lancé un appel de candidatures pour pourvoir quatre postes de membres citoyens.

Les élus du conseil municipal ont adopté un nouveau règlement visant la révision et la reconstitution du comité consultatif en environnement actuel dans le contexte de la mise en œuvre du Plan de développement durable (PDD) 2021-2025, dévoilé en janvier 2021. Ce comité est un groupe de travail composé de six membres ayant le droit de vote, de deux élus municipaux et de quatre citoyens maskoutains. Son mandat principal est d’étudier des projets ou dossiers se rapportant au développement durable et d’émettre des recommandations au conseil municipal.

Le CCDD est appelé à jouer un rôle actif dans la mise en œuvre des orientations définies dans le PDD 2021-2025 de la Ville. Il agira également dans une perspective de protection de l’environnement et dans le respect des principes du développement durable et tiendra compte des impératifs que sont l’atténuation et l’adaptation aux changements climatiques. Les membres se réuniront au minimum quatre fois par année, en soirée, pour une durée moyenne de deux heures.

Appel de candidatures

Un appel de candidatures est en cours, jusqu’au 28 mars, en vue de recruter quatre membres citoyens pour siéger au comité, dont un âgé de 18 à 25 ans. Les candidats recherchés doivent résider à Saint-Hyacinthe et montrer un intérêt pour l’environnement. Selon le siège occupé, les personnes retenues se verront confier un premier mandat d’une durée d’une à deux années.

Membres experts sans droit de vote

Aux six membres nommés par le conseil municipal pourront s’ajouter quatre personnes-ressources désignées en fonction de leur expertise en lien avec les domaines suivants : l’eau, l’agriculture urbaine ou l’agroenvironnement, la foresterie urbaine et les aspects relevant du développement durable. Le directeur du Service de l’urbanisme et de l’environnement ainsi qu’une technicienne en environnement feront aussi partie du comité en tant que représentants administratifs. Au besoin, des représentants de divers services municipaux et d’organismes externes pourront se joindre au groupe de travail pour certains dossiers.

Pour plus d’informations, les citoyens peuvent consulter le site Internet de la Ville.

image